Navigation : experiment 101

Le Nouveau Monde de Biomutant se meurt. L’espèce dominante a, dans la folie de son indifférence et de son capitalisme sauvage, pollué les mers au point de faire déferler une vague de mutations sur le biome entier. À la manière de la guerre nucléaire d’un Fallout, cette apocalypse industrielle a rendu le Nouveau Monde inhospitalier, parsemé de zones contaminées et peuplé de créatures dont le génome s’entremêle, créant monstres et mutants anthropomorphiques. Mi-hommes, mi-animaux, 100% ninjas furries.