Navigation : diversité

Un million d’espèces menacées de disparition dans le prochain siècle: le nombre calamiteux a fait les manchettes un peu partout lundi dernier. Et pour ceux qui voudraient le balayer du revers de la main sous le prétexte que l’espèce humaine, elle, n’a rien à craindre, un avertissement: « cette perte constitue une menace directe pour le bien-être des humains dans toutes les régions du monde ».

Une équipe de recherche de la Warton School, de l’Université de Pennsylvanie, a découvert que la formation pour s’ouvrir à la diversité en milieu de travail n’entraîne habituellement pas beaucoup de changements au sein des entreprises – bien qu’elle puisse mener des femmes et des membres des minorités culturelles à renforcer les programmes de mentorat.

Alors que s’ouvre la saison des Nobel, on apprend que la très prestigieuse et très opaque institution connaîtra, en vue de l’année prochaine, un changement qui, pour elle, est l’équivalent d’un séisme. Pour la première fois de son histoire, le Comité Nobel va inclure dans son appel à candidatures une demande: prendre en considération la place des femmes et la diversité géographique.

Jusqu’à la fin du mois, les amateurs de théâtre montréalais auront l’occasion de voir À te regarder, ils s’habitueront au Théâtre de Quat’sous, un théâtre qui met de l’avant l’audace. Le titre s’adresse aux artistes hors-normes, non-blancs, immigrants, autochtones, ceux que l’on n’a pas l’habitude de voir sur les scènes montréalaises. Coproduit par le Quat’sous et par la compagnie Orange Noyée, le spectacle présente le travail d’une vingtaine d’artistes « aux identités multiples, issus de plusieurs horizons artistiques » qui se penchent sur la question de la diversité.

À l’exception des États-Unis, 196 pays ont participé à la Convention sur la diversité biologique (COP 13) se déroulant à Cancún au Mexique du 4 au 17 décembre, une occasion de faire le point sur la situation des espèces en voie d’extinction.