Navigation : confinement

Ils sont trois: trois journalistes d’autant de médias, qui se penchent sur autant de domaines de l’actualité. Ces trois journalistes ont cependant quelque chose en commun: ils ont tous été affectés, de diverses façons, par la pandémie de COVID-19. Découvrez leur histoire dans le 56e épisode d’Entretiens journalistiques.

En Australie, la première ministre de l’État du Queensland a tenu jeudi une conférence de presse pour annoncer… un cas de COVID-19. Les autorités locales ont immédiatement limité les droits de visites aux hôpitaux et aux résidences de personnes âgées, et un confinement est envisagé.

La chose est connue: l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’économie mondiale a été massif. Et si certaines entreprises et leurs propriétaires se sont largement enrichis à la suite des différentes vagues de contamination (et de confinement), la classe moyenne, elle, a été purgée de millions de personnes qui se sont retrouvées dans un état de pauvreté, révèle une nouvelle étude du Pew Research Center.

Le variant apparu à Manaus, au Brésil, n’est pas seulement plus transmissible, comme ses cousins britannique et sud-africain. On le soupçonne d’être capable de réinfecter des gens qui avaient déjà eu le virus l’an dernier. Et ce, dans un pays dont le président a longtemps retardé l’achat de vaccins, refusé le confinement, et se moque encore du port du masque.