Navigation : cabane à sucre

C’est le moment de l’année où le Québécois moyen accepte de s’installer sur un banc en bois inconfortable pour engloutir omelette, jambon, fèves au lard et autres oreilles de crisse, le tout recouvert de sirop, parfois dans une ambiance musicale néo-trad quelque peu insupportable. Heureusement, il existe une alternative.