Navigation : blocage

À la une
0

La censure numérique russe inspire les États autoritaires

La Russie est en voie de réussir à imposer un régime de censure numérique particulièrement efficace à des milliers de fournisseurs d’accès internet privés, dans le cadre d’une démarche pour faciliter l’espionnage gouvernemental, selon une étude publiée mercredi.

À la une
0

Aux États-Unis, le responsable des télécommunications veut faire disparaître la neutralité du web

Le chef de la Federal Communications Commission américaine – l’équivalent américain du CRTC – Ajit Pai, un républicain nommé par le président Donald Trump en janvier, a affirmé que la commission votera, lors d’une réunion tenue le 14 décembre, sur son plan pour en finir avec les règles de la neutralité du web défendue par le précédent président, le démocrate Barack Obama, qui traitait les fournisseurs d’accès internet comme des fournisseurs de services publics.

Économie
0

Washington veut bloquer la fusion AT&T-Time Warner

Le département américain de la Justice (DoJ) a déposé plainte lundi pour tenter de bloquer le projet de rachat du groupe de médias et de cinéma Time Warner par l’opérateur télécoms AT&T, qui s‘est dit certain d’obtenir gain de cause.

Technologie
0

Moscou maintient son interdiction de LinkedIn en Russie

Un tribunal russe a maintenu jeudi la décision visant à bloquer le site internet du réseau social professionnel LinkedIn, rapporte l’agence de presse russe Interfax, établissant par le fait même un précédent en ce qui concerne la façon dont les compagnies internet étrangères fonctionnent dans ce pays.

À la une
0

La crise prend de l’ampleur au Brésil

Le Brésil s’est un peu plus enfoncé jeudi dans le chaos: un juge a suspendu l’entrée de l’ex-président Lula au gouvernement et les députés ont donné le coup d’envoi de la procédure de destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff.

Technologie
0

YouTube finalement débloqué au Pakistan

Le Pakistan a annoncé lundi la levée d’une interdiction en place depuis trois contre YouTube, après que le service de partage de vidéos appartenant à Google eut lancé une version locale permettant au gouvernement d’exiger le retrait de contenus considérés offensants.