Navigation : aliments

Du jamais vu depuis près d’un an et demi: selon les plus récentes données publiées par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les prix des denrées alimentaires ont chuté à leur plus bas en 17 mois en raison de la pandémie de COVID-19.

Depuis quelques jours, des vidéos et des publications circulent sur les médias sociaux pour expliquer comment désinfecter ses fruits et légumes, voire tous les aliments achetés au supermarché pour éviter la contamination au SRAS CoV-2. Mais faut-il vraiment laver les boites de céréales, conserves et autres aliments emballés qui entrent dans la maison? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.

Ces dernières années, les burgers commerciaux de « viandes végétales » se sont multipliés, surfant sur leur aura santé et sur le courant environnemental. Si l’impact environnemental d’une diminution de la viande rouge ne fait aucun doute, le Détecteur de rumeurs a découvert des bémols quant aux bénéfices pour la santé de ces burgers «sans viande». 

Selon l’évêque croate Juraj Jezerinac, la chair d’embryons avortés serait utilisée pour la fabrication de parfums de luxe. Il y a en fait longtemps qu’une telle affirmation circule… mais c’était auparavant à propos des vaccins et de certains aliments. Le Détecteur de rumeurs et l’Organisation pour la science et la société expliquent la part de vrai et (surtout) de faux dans cette histoire.

Christian Bégin est un passionné. Ou aime-t-il vivre dangereusement? Le fait est qu’après s’être aventuré du côté des aliments préparés et du café, voilà que le comédien et animateur de l’émission épicurienne qui porte son nom se tourne vers les vignobles avec le lancement des Curieux vino. Entretien.

Ses armoires sont remplies de pâtes, de riz et de couscous – assez pour nourrir une famille de cinq pendant des semaines. Des plats en plastique débordent de médicaments, et dans le jardin de sa maison de quatre chambres, on trouve un réservoir de plusieurs centaines de litres d’eau.

La décision rendue en juillet dernier par la Cour européenne de justice contre les OGM risque de créer encore plus de confusion, autant pour les scientifiques que pour les futurs juristes qui tenteront de définir ce qu’est un OGM et ce que ce n’est pas.

Bios, équitables, locaux, fonctionnels (« alicaments »), en vrac ou emballés, les aliments multiplient leurs formes pour composer une assiette plus éclatée qu’auparavant. Aujourd’hui, le consommateur se soucie de sa santé et y ajoute des pratiques alimentaires qui respectent des valeurs sociales et environnementales.