Navigation : aliments

Christian Bégin est un passionné. Ou aime-t-il vivre dangereusement? Le fait est qu’après s’être aventuré du côté des aliments préparés et du café, voilà que le comédien et animateur de l’émission épicurienne qui porte son nom se tourne vers les vignobles avec le lancement des Curieux vino. Entretien.

Ses armoires sont remplies de pâtes, de riz et de couscous – assez pour nourrir une famille de cinq pendant des semaines. Des plats en plastique débordent de médicaments, et dans le jardin de sa maison de quatre chambres, on trouve un réservoir de plusieurs centaines de litres d’eau.

La décision rendue en juillet dernier par la Cour européenne de justice contre les OGM risque de créer encore plus de confusion, autant pour les scientifiques que pour les futurs juristes qui tenteront de définir ce qu’est un OGM et ce que ce n’est pas.

Bios, équitables, locaux, fonctionnels (« alicaments »), en vrac ou emballés, les aliments multiplient leurs formes pour composer une assiette plus éclatée qu’auparavant. Aujourd’hui, le consommateur se soucie de sa santé et y ajoute des pratiques alimentaires qui respectent des valeurs sociales et environnementales.

Où sont les OGM dans notre assiette? Les gènes modifiés se cachent-ils dans le tofu, dans les fraises géantes, dans les tomates? En l’absence d’étiquetage, un grand nombre de personnes qui entretiennent des craintes à l’égard des OGM tentent de les éviter en se basant sur des informations trop souvent erronées qui circulent sur le web.

Composter ses déchets de table est-il plus écologique que de les jeter, même pour quelqu’un qui ne peut pas composter à la maison? C’est la question que nous pose Sophie, qui se demande si participer au compostage municipal réduirait ses gaz à effet de serre. Qu’en est-il si un camion doit venir chercher ses déchets alimentaires?

Céréales, gruau, barres tendres, pains, muffins, pâtes, boissons prêtes à boire, tout semble enrichi de protéines aujourd’hui! Avons-nous vraiment besoin d’ajouter des protéines dans notre alimentation ou le marketing a-t-il flairé la bonne affaire?

Pendant que les opposants aux OGM s’évertuent à chercher des liens avec d’hypothétiques cancers, leur meilleure arme semble plutôt émerger du côté de l’économie: après 20 ans, des cultures nord-américaines et européennes ont continué de croître au même rythme, qu’elles soient OGM ou pas OGM.