Avec la fonte des glaces, une hausse du niveau de la mer plus importante

0

La hausse mondiale du niveau des océans associée au possible effondrement de la calotte glaciaire Ouest-Antarctique a été très largement sous-estimée dans le cadre de précédentes études, ce qui signifie que les océans, dans un monde plus chaud, atteindront des hauteurs plus importantes que prévu, selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université Harvard.

Les travaux, publiés dans Science Advances, mettent de l’avant de nouveaux calculs liés à ce que les scientifiques caractérisent comme étant un mécanisme d’expulsion des eaux. Cela se produit lorsque la couche de base rocheuse sur laquelle repose la calotte Ouest-Antarctique (officiellement appelée inlandsis) rebondit vers le haut à mesure que la glace fond et que le poids total de la calotte diminue.

Cette couche rocheuse se situe sous le niveau de l’océan, et lorsqu’elle gagne en hauteur, elle précipite de l’eau des zones avoisinantes dans l’océan, ce qui ajoute à la hausse du niveau de celui-ci.

Les nouvelles prédictions démontrent que dans le cas d’un effondrement total de la calotte glaciaire, les estimations de hausse du niveau des océans seraient amplifiées d’un mètre supplémentaire d’ici 1000 ans.

« L’ampleur de l’effet nous a choqués », affirme la Dre Linda Pan, qui a codirigé les travaux avec Evelyn Powell. « De précédentes études qui avaient considéré ce mécanisme avaient estimé qu’il était sans conséquence. »

« Si la calotte glaciaire Ouest-Antarctique s’effondrait, l’estimation la plus répandue de la hausse résultante du niveau des océans serait de 3,2 mètres », a indiqué Mme Powell. « Ce que nous avons démontré, c’est que le mécanisme d’expulsion des eaux ajoutera un mètre de plus, soit 30% du total. »

Il ne s’agit pas simplement d’une question portant sur l’impact qui sera ressenti dans des centaines d’années. L’une des simulations effectuées par Mmes Pan et Powell a indiqué que d’ici la fin du siècle, la hausse du niveau des océans provoquée par la fonte de cette calotte glaciaire serait accrue de 20% en raison du mécanisme d’expulsion des eaux.

« Chaque projection de hausse du niveau des océans publiée en lien avec la fonte de cette calotte glaciaire devra être révisée en raison des nouveaux travaux », affirme Jerry X Mitrociva, professeur de science à l’Université Harvard et l’un des principaux auteurs de l’étude.

« La hausse du niveau de l’océan n’arrête pas lorsque la glace cesse de fondre », affirme la Dre Pan. « Les dégâts que nous produisons le long de nos côtes se poursuivra pendant des siècles. »

Abonnez-vous à l’infolettre!

Encouragez Pieuvre.ca


Autres contenus:

En Europe, un chaos enneigé provoqué par la fonte des glaces dans l’Arctique

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre