Tea For 2, un jeu de cartes pour vous et moi

0

L’univers d’Alice au Pays des Merveilles n’a jamais vraiment cessé d’impressionner et d’intriguer, que ce soit sous forme de livre, de film, ou encore de jeu – vidéo, ou, dans le cas qui nous intéresse, de jeu de société. Directement inspiré de l’oeuvre de Lewis Carroll, Tea For 2, distribué au Québec par Asmodée Canada, tente de combiner jeu de stratégie et jeu pouvant se terminer en une quinzaine de minutes. Le tout avec des résultats incertains, hélas.

La boîte du jeu et une partie de son contenu

Dans le cadre de la fameuse séance de dégustation de thé, deux joueurs se livreront bataille pour tenter d’accumuler le plus de points possible. Pour ce faire, ils devront compter sur les cartes qu’ils ont en main, dont la valeur numérique et les « effets » varient, mais aussi sur une certaine planification stratégique.

Tea For 2 nécessite en effet d’atteindre un équilibre relatif entre le besoin d’accumuler des cartes à forte valeur chiffrée pour avoir un avantage sur l’adversaire – le joueur tirant la carte la plus forte de son paquet, au début du tour, est le seul à pouvoir jouer – et la nécessité de défausser, voire retirer ces mêmes cartes puissantes de sa main pour accumuler les précieux points qui s’y trouvent.

Pour compliquer le tout, chaque type de carte possède un « effet » alternatif qui permet d’accumuler des points ou d’obtenir un avantage d’une autre manière.

Et la durée d’une partie est limitée: après une poignée de rondes seulement, l’une ou l’autre des conditions de fin de partie sera atteinte, et il sera temps de calculer le pointage.

Avec des cartes, jetons et autres matériaux particulièrement colorés et représentant bien l’oeuvre de Carroll, mais avec une qualité qui fait parfois défaut, notamment avec le plateau de jeu, Tea For 2 respecte certainement le thème, mais les incitatifs manquent pour forcer les joueurs à sacrifier leurs cartes, par exemple, pour améliorer leur pointage.

On se retrouve alors à tenter de se surpasser mutuellement en espérant obtenir une carte au pointage supérieur à celui de la carte de son adversaire lors de chaque nouveau tour (les pioches sont mélangées, bien entendu), mais l’on constate rapidement qu’on en retire bien peu de bénéfices, si ce n’est, par exemple, de pouvoir acheter plus de cartes pour recommencer le cycle. Et pour la personne malchanceuse lors de la pige, le temps paraît bien long.

Tea For 2 donne en fait l’impression de jouer non pas contre son adversaire, mais plutôt contre le jeu. Pas question d’un Pandémie, par exemple, ici, malheureusement. Ici, le titre est simplement un peu ennuyant. Dommage!


Autres contenus:

Secret Hitler: machinations, fascisme et moustache

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre