Pollution de l’air : une (autre) menace pour les abeilles

0

Les abeilles seraient particulièrement sensibles à la pollution de l’air, révèle une étude réalisée en Inde. Un constat préoccupant, quand on considère l’importance des abeilles dans la production des fruits et des légumes.

Des chercheurs ont récolté et analysé 1800 abeilles géantes asiatiques provenant de quatre sites de la région de Bangalore, une ville du sud de l’Inde très affectée par la pollution. Les abeilles recueillies dans les sites industriels étaient en très mauvais état, écrivent les scientifiques. Elles étaient notamment recouvertes de particules contenant des métaux lourds, comme de l’arsenic et du plomb.

Par ailleurs, leur rythme cardiaque était irrégulier et leur système immunitaire, compromis. En fait, quatre abeilles sur cinq ne survivaient pas plus de 24 heures après avoir été recueillies par les chercheurs. De plus, les abeilles exposées à la pollution visitaient deux fois moins souvent les fleurs que les abeilles des régions moins polluées.

La production de fruits et légumes est très importante en Inde et dépend largement des insectes pollinisateurs. Par exemple, les experts estiment que sans ces insectes, 53 % des mangues pourraient disparaître. Selon la revue Science, il s’agit d’un argument supplémentaire pour convaincre les décideurs indiens — et ceux des autres pays, où les abeilles sont d’une importance cruciale pour l’agriculture— de lutter contre la pollution de l’air.


Autres contenus:

Jeter les filets d’une pêche durable

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse

Répondre