Le commerce de détail reprend du poil de la bête au pays

0

Particulièrement mis à mal par la pandémie et par la « mise en pause » de la quasi-totalité de l’économie canadienne, le commerce de détail a su largement profiter du déconfinement progressif des diverses provinces et d’un certain retour à la normale, indique Statistique Canada dans une note d’information publiée mardi.

Selon les données rendues publiques par l’agence fédérale, les commerces, entreprises et autres magasins ont connu un rebond de 18,7% de leurs ventes pendant le mois de mai, pour atteindre 41,8 milliards de dollars. La plus forte augmentation a été enregistrée du côté des concessionnaires de véhicules et des vendeurs de pièces automobiles, précise Statistique Canada, avec un bond de 66% de leurs ventes, à 8,5 milliards.

Les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires font aussi partie des catégories ayant le plus contribué au rebond des ventes au détail. Serait-il possible que les consommateurs, généralement confinés à domicile aient eu envie de revoir leur garde-robe? Quoi qu’il en soit, les ventes de ces commerces ont grimpé de 93%.

Les magasins d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres ont réussi à enregistrer des résultats encore plus importants, avec un gain de 101% des ventes.

Malgré la forte hausse enregistrée en mai, cependant, les ventes au détail dans l’ensemble du pays ont tout de même été inférieures de 20% à ce qui avait été engrangé en février.

De fait, environ 23% des commerces de détail étaient toujours fermés, au mois de mai, généralement pour une période de cinq jours ouvrables, lit-on dans la note d’information.

En avril, d’ailleurs, l’impact des mesures sanitaires s’est durement fait sentir au secteur du secteur du commerce de détail: les ventes ont dégringolé de 24,1% en avril. La tendance haussière semble toutefois là pour rester, affirme Statistique Canada, qui s’avance à prévoir, en fonction d’estimations temporaires, que les ventes ont continué leur progression en juin, pour atteindre une croissance de 24,5%. L’agence fédérale indique cependant que cette donnée pourrait être révisée, en raison de sa nature provisoire.

Dans l’ensemble de l’économie, seuls les magasins d’alimentation ont enregistré une baisse de leurs ventes en mai par rapport au mois précédent, avec un léger recul de 2%. Cela pourrait peut-être s’expliquer par la suite de la réouverture des restaurants et des bars offrant un service de restauration. En mars, alors qu’ils étaient largement les seuls endroits offrant de la nourriture, leurs ventes avaient progressé de 20,4%.

Le Québec et l’Ontario sont les deux provinces où la hausse des ventes au détail a été la plus importante, avec des gains respectifs de 33% et 14%. À Montréal, le secteur du commerce de détail a enregistré une hausse de 32%.


Autres contenus:

Non, fermer les rues aux voitures n’est pas mauvais pour les commerçants

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre