Explorez, recherchez, et mettez-vous à l’abri dans Volcanoids

0

Sur une île désertée par ses habitants, d’étranges créatures mécaniques exploitent les nombreuses ressources naturelles, mais semblent surtout se livrer à d’étranges rituels et manipulations. Que manigancent-elles? Et pourquoi le volcan gronde-t-il si souvent, semant la mort et la destruction? Bienvenue dans l’ambitieux et prometteur Volcanoids

Développé par… eh bien, par le studio Volcanoid, le titre paraîtra particulièrement familier aux amateurs de jeux de survie et d’exploration, notamment Space Engineers. On y retrouve en effet des mécaniques particulièrement bien connu dans le milieu, que ce soit la nécessité d’exploiter des ressources se trouvant disséminées dans l’espace à explorer, ou encore la production d’armes, améliorations et autres biens utiles à l’aide de ces mêmes ressources.

Et à l’image de Space Engineers, voire même d’autres titres d’un tout autre genre, comme Factorio ou Satisfactory, il ne suffira pas d’aller « cueillir » – ou plutôt miner – une ressource pour produire automatiquement l’objet désiré. Il sera plutôt nécessaire de raffiner les matières brutes, puis de les transformer, possiblement à plusieurs reprises, afin de parvenir au résultat voulu. Tout cela contribue à l’atmosphère semi-réaliste du jeu.

Il faut savoir, d’ailleurs, qu’une bonne partie de l’action de Volcanoids se déroule non seulement dans un environnement splendide et verdoyant (sauf après une éruption volcanique), ou encore dans de superbes cavernes tout aussi belles que dangereuses, mais aussi les deux mains dans le cambouis des différents appareils entassés dans le vaisseau d’exploration du ou des joueurs, une machine toute droit sortie de l’ère steampunk, avec sa gigantesque foreuse installée à l’avant qui permet de plonger dans le monde souterrain… et de fuir le danger.

Car, voyez-vous, l’une des mécaniques centrales du jeu est effectivement cet omniprésent volcan qui, à intervalles réguliers, propulsera un nuage de gaz mortels et de débris dangereux sur tout ce qui bouge à la surface. L’environnement finit bien par se régénérer, tout comme les gisements de certaines ressources, mais rester à découvert équivaut à aller au devant d’une mort certaine. Voilà pourquoi il faut régulièrement plonger dans le sol, en activant pour se faire la commande d’urgence dont est équipé notre engin.

Outre cela, la progression est relativement classique; à travers diverses quêtes (en jouant en mode « normal »), le personnage central apportera un flot constant d’améliorations à son engin, mais aura aussi l’occasion de lever le voile sur divers secrets de l’île. Qui pourrait dire non à une aventure évoquant un film de pirates, le tout avec un vernis steampunk et un côté monde ouvert?

Quelques précisions, toutefois, sur Volcanoids: à l’instar d’autres jeux du genre – et même Space Engineers, pendant une longue période, ou encore Factorio, qui l’est encore, le titre est en accès anticipé. Malgré certains aspects qui semblent déjà bien développés, plusieurs autres ont encore besoin de travail. Les développeurs n’ont pas encore terminé les différentes lignes de code qui permettront d’y jouer avec une manette, par exemple. Dans le jeu lui-même, on sent que la fluidité laisse à désirer, tout comme la musique, qui gagnerait à être améliorée.

Cela étant dit, Volcanoids est déjà franchement prometteur. En s’appuyant sur des mécaniques de jeu pour la plupart connues et dont l’implémentation est facilitée, et en y ajoutant toute cette couche de mystère concernant les robots, le volcan et les mystères de l’île, le studio a quelque chose de potentiellement fantastique entre les mains. Reste à voir, évidemment, si le résultat sera à la hauteur des attentes…

Volcanoids

Développeur et éditeur: Volcanoid

Plateforme: Windows (Steam), Linux (testé sur Steam)

Jeu disponible en français (interface et sous-titres)

Encouragez-nous sur Patreon!


Autres contenus:

Les jeux préférés des… experts en TI chez Gameloft, en temps de pandémie

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre