Mélanie Laurent et Jean Dujardin se défient en duel dans Le retour du héros

0

Imparfaite, quoique savoureusement délirante, la comédie Le retour du héros vient faire un bien fou avec une simplicité qui doit tout à la dévotion de ses interprètes.

Les quiproquos, les anachronismes, disons qu’il n’y a rien de bien nouveau dans ce que veut proposer Laurent Tirard. Il trouve néanmoins l’un de ses films les plus véritablement amusants en se permettant d’aller dans tous les sens et de jouer la carte du film d’époque de bout en bout, en conservant les références, les répliques et le jeu de ses comédiens, histoire d’emporter le tout vers des dédales beaucoup plus modernes et judicieusement absurdes.

Plus près de ce qu’Alain Chabat a su faire avec son inimitable Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre (il a après tout fait un volet de la franchise également), Tirard se permet également une superbe distribution en offrant un rôle sur mesure à Jean Dujardin, avec qui il refait équipe. Et si ce dernier se délecte de jouer les fendants sans vergogne, c’est décidément Mélanie Laurent qui détonne en se donnant à cœur joie dans la comédie, qui n’est pas son genre de prédilection.

Si l’on sait où le tout va vraisemblablement mener, on nous réserve quand même quelques surprises ici et là, et le film nous fait regretter que la confrontation Dujardin et Laurent n’ait pas eu lieu plus tôt dans d’autres productions tellement leur complicité fait d’irrésistibles flammèches, alors que leur talent, lui, on n’y a jamais douté.

La pochette du coffret

Tirard se permet alors de synthétiser ses nombreux essais. Lui qui a touché au film historique comme Molière et aux comédies fanfaronnes, il délaisse ses élans beaucoup plus familiaux pour en faire une pure comédie pour adulte avec des références coquines et très peu de penchants pour le drame. Bien sûr, son dernier tournant en prend un peu pour son rhume alors qu’il hésite davantage vers la fin à la façon dont il pourrait bien mettre un terme à ses folies et à cette franche rigolade, mais cela représente bien peu pour complètement gâcher le plaisir éprouvé jusqu’alors.

Film particulièrement soigné, au rythme aussi rapide que les répliques qui défilent plus rapidement que le temps nécessaire pour toutes les apprécier, Le retour des héros permet d’apprécier le soin apporté aux détails avec tous ces beaux costumes, ces accessoires et ces décors. La musique y est jolie et, plus que tout, la distribution éprouve un plaisir enviable à faire partie de la production.

Mieux, on n’a pas envie, à l’exception de la romance, de trop miser sur la naïveté des spectateurs, et on se concentre surtout sur la façon de déjouer les attentes pour mieux recueillir les rires. Ainsi, il est bien évident que notre protagoniste prendra les devants pendant que sa sœur sera en train de se morfondre lorsque son fiancé parti au champ de bataille ne lui donnera aucune nouvelle, on sait aussi, titre oblige, que ce dernier finira par revenir! Mais les moyens employés pour passer du point A au point B font décidément ici toute la différence.

On aurait toutefois aimé qu’on accepte avec plus d’assurance tout le prestige qu’on a accordé à Laurent, elle qui est véritablement l’héroïne de tout cela, mais qui, comme un passage marquant du film, ne se retrouve pas à partager équitablement la vedette, alors qu’on offre la plus grande part du gâteau à l’oscarisé Dujardin.

Cela n’empêche pas de savoir dans notre cœur que c’est elle qui vole la vedette en faisant des pieds ou des mains pour donner en un claquement de doigts autant dans la fierté que dans le pur ridicule (dans la boue ou dans le lac même), ce, pour notre plus grand plaisir.

Rareté de nos jours, on trouve également un sympathique making of d’une dizaine de minutes sur le DVD, confirmant l’intérêt et l’enthousiasme de tous pour ce projet.

Le retour du héros est donc la représentation même d’une comédie légère qui change les idées et fait passer un très bon moment, et ce, en très agréable comédie. Une proposition déchaînée qui rappelle que la France, quand elle le veut, sait décidément comment s’amuser.

Le retour du héros est disponible en DVD via TVA Films dès ce mardi 23 octobre.


Autres contenus:

Bad Times at the El Royale: un joli bordel

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre