Tag, ou le terrain de jeu de l’amitié

1

Relatant l’incroyable histoire vraie d’un groupe d’amis qui jouent ensemble à la tague depuis plus de trente ans, la comédie Tag parle de compétitivité, de camaraderie, mais aussi de l’importance du jeu dans nos vies adultes.

Un homme à un jour dit que « ce n’est pas parce qu’on vieillit qu’on cesse de jouer, c’est parce qu’on cesse de jouer qu’on vieillit », et Hogan, Bob, Chilli, Sable et Jerry ont tous adopté cette maxime. Bien qu’ils soient dans la quarantaine, qu’ils habitent des villes différentes et qu’ils aient des emplois et des familles, les cinq amis ne se sont pas perdus de vue depuis l’âge de neuf ans. Leur secret? Chaque année, ils mettent leurs responsabilités de côté, et consacrent leur mois de mai à une partie de tague épique. En trois décennies, personne n’a jamais réussi à attraper Jerry, mais au moment où ce dernier annonce son mariage en plein mois de mai, ses amis uniront leurs forces pour le taguer une fois pour toutes, quitte à gâcher la cérémonie…

La pochette du boîtier

Le scénario de Tag est inspiré d’une histoire abracadabrante (quoique tout à fait véridique) recueillie, presque par accident, par le journaliste Russell Adams du Wall Street Journal. Si sa prémisse pique immédiatement la curiosité, elle est aussi bien développée, et le film ne s’essouffle pas après vingt minutes, comme beaucoup de comédies du genre. En partant, il est amusant de voir des hommes d’un certain âge agir comme des gamins de neuf ans, et surtout, s’adonner à un jeu d’enfant avec des moyens d’adultes. Déguisements, guet-apens, walkie-talkie, GPS, cartes satellites: les cinq amis ne reculeront devant rien pour simplement se donner la tague.

Au lieu de reposer principalement sur les dialogues, comme c’est très souvent le cas, Tag ramène le slapstick et l’humour physique au goût du jour. Le long-métrage est presque toujours en mouvement, avec ses bousculades, ses poursuites effrénées et ses chutes spectaculaires, ce qui produit un heureux mélange d’action et de comédie. En faisant preuve du même sérieux et de la même intensité que s’il était dans un film d’espionnage ou un Avengers, Jeremy Renner crée un contraste très amusant avec ses quatre partenaires, qui sont tout sauf acrobatiques, et son interprétation de Jerry, l’entraîneur de fitness compétitif au point de frôler la maladie mentale, est très efficace.

Image tirée du film

Tout le monde sait depuis sa participation au Daily Show qu’Ed Helms est un comédien foncièrement drôle, mais Tag prouve que Jon Hamm, associé surtout à des dramatiques comme Mad Men, est aussi très doué pour la comédie. Le reste du groupe d’amis est composé de Jake Johnson (Chilli), le stoner de service, et de Hannibal Buress (Sable). Dans le seul rôle féminin substantiel du film, Isla Fisher livre une performance hilarante. On a droit à de petites apparitions de Carrie Brownstein (Portlandia), de vétérans comme Brian Dennehy ou Nora Dunn, et avec son physique de crevette, il est particulier de voir Thomas Middleditch (Silicon Valley) dans la peau d’un entraîneur de gym.

L’édition Combo Pack de Tag inclut le long-métrage sur disques Blu-ray et DVD, et s’assortit d’un code pour télécharger une copie numérique. Du côté du matériel supplémentaire, on a droit à neuf scènes retirées du montage, un bêtisier des décrochages les plus drôles survenus sur le plateau, ainsi qu’une revuette très intéressante de cinq minutes qui présente le vrai groupe d’amis ayant inspiré le film, ainsi que des extraits vidéo de leurs parties de tague.

À une époque où les gens se contentent trop souvent de garder un contact virtuel avec leurs amis à travers Facebook, Tag est une comédie originale et rafraîchissante, qui célèbre non seulement les joies de l’amitié, mais aussi l’esprit ludique.

7/10

Tag

Réalisation : Jeff Tomsic

Scénario : Rob McKittrick et Mark Steilen (d’après l’article de Russel Adams)

Avec : Ed Helms, Jon Hamm, Jake Johnson, Hannibal Buress, Isla Fisher et Jeremy Renner

Durée : 100 minutes

Format : Combo Pack

Langue : Anglais, français, espagnol et portugais


Autres contenus:

Thrench 11, l’horreur à l’ancienne

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Critique Tag - Patrick Robert

Répondre