Le tabagisme, un fardeau dépassant les 16 milliards pour l’économie

0

Le Conference Board du Canada a annoncé lundi, dans un nouveau rapport, que le tabagisme avait taxé l’économie nationale à hauteur de 16 milliards de dollars durant l’année 2012. Ces dépenses seraient liées aux frais de santé, aux dommages provoqués par des incendies, aux activités liées à la lutte antitabac et à l’application de la loi, ainsi qu’aux pertes de production.

« Le tabagisme est une des principales causes de décès et de maladies évitables dans le monde et, quand bien même le Canada a beaucoup progressé dans la lutte antitabac, des millions de Canadiens fument toujours, a déclaré Louis Thériault, vice-président, Stratégie industrielle et politiques publiques du Conference Board. Avec 125 décès par jour dus au tabagisme, il est important de connaître les coûts imposés au système de santé et à la société lorsque les Canadiens continuent de fumer. »

Dans une note d’information publiée par voie de communiqué, on apprend ainsi qu’environ 45 500 décès survenus en 2012 au pays peuvent être attribués au tabagisme.

De ce nombre, un millier serait attribuable au tabagisme passif, soit le fait de respirer les émanations toxiques du tabac sans être soi-même fumeur.

Il y a 10 ans, mentionne le Conference Board, on estimait à 37 000 les décès liés au tabagisme; « la situation ne s’est donc pas améliorée ». « Les cancers, les maladies cardio-vasculaires et les maladies respiratoires sont les principales causes des décès liés au tabagisme », précise-t-on.

On indique également que sur les coûts de 16,2 milliards imputés à la consommation de produits du tabac, plus de 6,5 milliards découleraient des coûts des soins de santé, contre 9,5 milliards pour les pertes en production.

Selon la toute dernière Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les droguesréalisée par le gouvernement du Canada, plus de 3,9 millions de Canadiens fumaient en 2015, dont 2,8 millions quotidiennement. Les jeunes continuent de faire l’expérience du tabac. En effet, près d’un cinquième des élèves de la sixième à la douzième année déclarent avoir essayé de fumer une cigarette en 2014-2015, poursuit le Conference Board.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre