Pierre Lapointe dévoile son septième album, « La science du cœur »

0

C’est dans une ambiance intimiste et très lounge au Salon urbain de la Place des Arts que Pierre Lapointe a convié les gens au lancement de son nouvel album La science du cœur, nouvelle œuvre sur lequel il planche depuis au moins deux ans.

Compte tenu de la complexité des arrangements sur la majorité de l’album, l’artiste n’a interprété qu’une seule pièce, soit la magnifique Le retour d’un amour, chanson la plus propice à une interprétation seul au piano. Un choix intéressant, puisqu’il ne s’agit d’aucune des deux chansons dévoilées précédemment, mais une décision judicieuse pour y entendre dans toute sa délicatesse l’une des meilleures pièces du disque.

En s’intéressant finalement de plein front aux déboires amoureux, lui qui en parle depuis probablement le début de sa carrière, en plus des divers tourments de l’être humain en général, Pierre Lapointe s’amuse ainsi à jongler les styles qui lui font le plus plaisir, de ceux plus classiques à ceux plus modernes. Il a aussi fait appel à plusieurs collaborateurs, dont le fréquent Félix Dyotte et le grand Daniel Bélanger.

L’album marque un premier partenariat avec Columbia, une étiquette de Sony Music France, alors que l’album sortira des deux côtés de l’Atlantique ce vendredi. Le disque a d’ailleurs été enregistré à Montréal et mixé à Paris.

Ce premier album entièrement original depuis Punkt, sorti il y a quatre ans, marque un retour créatif à un artiste qui avait pris un virage plus grand public dans les dernières années. Un certain retour aux sources qui sera certainement accueilli avec beaucoup d’attentes et d’excitations par tous.

Une tournée débutera d’ailleurs le 3 novembre prochain, incluant un arrêt au Théâtre Corona de Montréal les 14 et 15 décembre, avant de s’envoler pour la France en 2018.

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre