Les 18-34 ans, accros aux appareils mobiles

0

L’idée allait sans doute de soi, mais les conclusions sont claires: les jeunes adultes québécois ont pratiquement tous des appareils mobiles à portée de la main, qu’il s’agisse de téléphones intelligents, de tablettes numériques ou d’autres gadgets du genre, confirme le CEFRIO dans sa plus récente note d’information.

Le document en question, publié jeudi matin, mentionne que l’an dernier, près de six adultes québécois sur dix (58%) possédaient un téléphone intelligent, soit une hausse de cinq points de pourcentage comparativement à 2015. Chez les 18 à 34 ans, toutefois, cette proportion atteint les 81%, alors que ces jeunes adultes sont justement les plus intéressés, depuis cinq ans, à se procurer un iPhone, un téléphone Android ou un autre appareil du genre.

« La tablette électronique connaît elle aussi une croissance. Ainsi, près de la moitié des Québécois (51 %) détenaient une tablette électronique en 2016, une hausse de 5 points de pourcentage par rapport à 2015. Cette dernière est nettement plus populaire dans les foyers ayant au moins un enfant, (64 %), comparativement à 44 % pour les foyers sans enfant », écrit le CEFRIO.

Cet intérêt marqué envers les appareils mobiles se traduit d’abord par une utilisation accrue de ces mêmes appareils pour naviguer sur internet, alors que 46% des détenteurs de téléphones intelligents ont affirmé avoir davantage surfé sur le web grâce à ces téléphones et tablettes pendant les six derniers mois. « Par ailleurs, plus de la moitié (53 %) des adultes qui ont un téléphone intelligent disent se connecter « très » ou « assez » souvent sur des réseaux Wi-Fi lorsqu’ils sont à l’extérieur de leur domicile. Chez les milléniaux âgés de 18 à 34 ans, cette proportion grimpe à 67 % », précise le CEFRIO.

L’utilisation des appareils mobiles a également un impact sur le commerce électronique et les achats en ligne, alors que « la moitié des adultes possédant un appareil mobile ont réalisé au moins un achat en ligne au cours de l’année 2016 sur leur appareil mobile. Ceux âgés entre 25 et 34 ans sont plus nombreux à avoir fait des achats en ligne: 67 % à partir d’un téléphone intelligent et 64 % sur une tablette électronique ».

Cependant, peut-on lire dans la note d’information, l’ordinateur demeure toujours le moyen le plus utilisé par les cyberacheteurs québécois pour faire des achats sur Internet. En magasin, près d’un Québécois sur deux détenant un appareil mobile (47 %) affirme avoir utilisé un appareil mobile pour rechercher de l’information. Encore une fois, les 25-34 ans sont les plus nombreux à utiliser leur appareil pour chercher de l’information lorsqu’ils magasinent sur place.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre