Premier ministre, fraudeur et fondateur d’un think tank sur le futur

0

Quelques mois après la défaite électorale de son parti, l’ex-premier ministre de l’Islande et tête d’affiche du scandale des Panama Papers, Sigmundur Davíð Gunnlaugsson revient en politique, rapporte le webzine islandais Reykjavik Grapevine le 30 mai. Son think tank a pour objectif de régler les problèmes du pays.

Samedi, le think tank Framfarafélagið ( L’association du progrès ) a été formé lors d’une assemblée dont le thème de la discussion était: le futur. « Ce think tank n’a pas été fondé en tant que parti politique, mais comme une façon de supporter la base du Framsóknarflokkurinn ( Parti du progrès ) », a affirmé l’ex-premier ministre. « Les querelles internes et le manque d’unité l’ont arrêté au niveau du progrès et ont empêché le parti d’être à la tête de la société islandaise ». Ce dirigeant politique a été forcé de démissionner à la suite de révélations stipulant que sa compagnie Wintris enregistrée dans un paradis fiscal eut engrangé un milliard de couronnes islandaises via la firme Mossack Fonseca, rappelle Reykjavik Grapevine.

Sigmundur Davíð Gunnlaugsson était l’un des deux seuls dirigeants politiques nommés dans le scandale des Panama Papers mis au jour l’année dernière, l’autre était le président russe, Vladimir Poutine. Cependant, le premier ministre islandais a défendu l’idée qu’il s’agissait d’une conspiration orchestrée par le milliardaire américain de gauche, George Soros.

Cette fuite révèle qu’il possède une compagnie d’une valeur d’un milliard de couronnes islandaises depuis le 31 décembre qu’il a vendu à sa femme pour 1 $. Cette transaction est survenue un jour avant que la loi change, afin que les propriétaires de compagnies enregistrées dans les paradis fiscaux soient personnellement responsables de payer leurs impôts.

De plus, la compagnie Wintris faisait affaire avec la banque Kaupthing prise en charge par le gouvernement pendant la crise financière de 2008. Les quatre banquiers condamnés pour fraude par la Cour suprême d’Islande étaient employés par la banque Kaupthing.

Le média islandais Ríkisútvarpið (RÚV) a diffusé une entrevue télévisée avec le premier ministre Sigmundur Davíð Gunnlaugsson le 3 avril 2016 pendant le scandale des Panama Papers.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre