Télévision – Autogestion: la loi des bidonvilles de Lima

0

Si une foule de Péruviens cherchent à s’installer en périphérie de leur capitale, ils ne se soumettent pas à son ordre pour autant. La série Lima à l’heure du facteur C réalisée par Lloyd Pasqualetti avec la collaboration de l’Office national du film du Canada (ONF) et diffusée au Canal Savoir rend compte de cette nouvelle organisation sociale.

Avec le film La Cité de Dieu (2003), le cinéaste brésilien Fernando Meirelles nous raconte l’histoire d’une favela de Rio de Janeiro dont le destin de ses résidents est imbriqué dans le développement de sa structure. Le point de vue adopté est celui du jeune surnommé « Fusée » qui a été le premier à prendre des clichés des gangs de rue publiés dans la presse locale.

Dans un registre moins dramatique, une équipe de tournage s’est rendue de l’autre côté du cône sud pour tourner une série documentaire sans artifices portant sur les bidonvilles de la capitale du Pérou. Attirés par la ville, les habitants des régions environnantes s’entassent dans les creux et sur les flancs de cette zone montagneuse sans toutefois se soumettre à l’ordre urbain. Tel que démontré, à chaque fois que les autorités de la capitale ont tenté d’ordonner le développement des bidonvilles, l’intervention s’est avérée catastrophique.

Est-ce une question de fierté ? Les habitants ruraux regrettent-ils amèrement d’avoir quitté leur terre ? La capitale incarne-t-elle un passé colonial ? Une chose est sûre, c’est que ce mode de vie qui prend de l’amplitude est inspiré des valeurs andines: solidarité, entraide, travail communautaire et réciprocité. À cela, s’ajoutent les organisations de femmes très impliquées et ce souci de renouer avec la tradition amazone.

Ayant le marché et l’argent dans leur mire en tant que causes de la crise sociale, les membres de la communauté aidés par l’organisme CENCA (Instituto de Desarrollo Urbano) se réfèrent au « facteur C » conçu par l’auteur chilien Luis Razeto. Il s’agit d’arrimer des principes commençant par la lettre « c » : le partage (compartir en espagnol), la coopération, la collaboration et le communautarisme en tant que facteur de production.

À découvrir !

La série Lima à l’heure du facteur C est diffusée au Canal Savoir.

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre