L’économie collaborative aura son laboratoire à Montréal

0

Pieuvre.ca

Mieux comprendre l’économie collaborative pour améliorer les modèles de développement: le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) a annoncé vendredi, conjointement avec la Maison de la coopération du Montréal métropolitain (MC2M),  la création du Laboratoire de l’économie collaborative.

« La création de ce laboratoire exploratoire permettra aux réseaux coopératifs et mutualistes de se doter de meilleurs outils pour pouvoir faire évoluer le modèle coopératif afin d’être encore plus contributifs dans l’économie diversifiée actuelle. Il permettra aussi de dégager des projets innovants pour le bénéfice de la relève coopérative qui souhaite se lancer en affaires en mode coopératif » a soutenu le président-directeur général du Conseil, Gaston Bédard.

« Le rôle de notre Maison de la coopération au sein de la métropole est tout à fait en lien avec un tel laboratoire d’idées puisque nous nous sommes donné une mission axée sur le rayonnement de la formule coopérative et l’intercoopération. Nous sommes très fiers d’initier cette démarche qui bénéficiera non seulement à la métropole mais aux entreprises et entrepreneurs coopératifs du Québec », a ajouté le président de la MC2M, Pierre-Alain Cotnoir.

Selon les informations transmises par voie de communiqué, la mise sur pied d’un tel laboratoire « constitue un pas déterminant pour l’avenir des coopératives et leur contribution au développement économique du Québec ». L’organisme sera appuyé dans ses travaux par des recherches appliquées menées par le Groupe de recherche en Gestion et mondialisation de la technologie de Polytechnique Montréal en collaboration avec le Groupe Développement économique du Centre interuniversitaire de recherche et d’analyse des organisations (CIRANO).

Ces recherches se pencheront sur « l’élaboration d’un portrait actuel de l’économie collaborative et participative au Québec, la documentation d’études de cas et d’entrevues avec divers experts et promoteurs ».

Les membres du groupe de travail développeront par la suite une « stratégie d’intervention qui permettra de proposer de nouveaux modèles organisationnels et économiques susceptibles de rapprocher l’économie collaborative et l’économie coopérative et ainsi, être en mesure de faire évoluer la formule coopérative ». Par exemple, des entrepreneurs montréalais au fait des nouvelles tendances en développement par le numérique exploreront des stratégies de gestion, de consommation et de production en mode pair-à-pair, comme le coopératisme de plateforme, peut-on toujours lire dans le communiqué.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre