Quand Jean-René Dufort troque le micro pour la lentille

0

Hugo Prévost

Un an après la parution d’un premier ouvrage intitulé On est tous quelque part, le journaliste-animateur de l’émission Infoman, Jean-René Dufort, publie un nouveau recueil de photos aux Éditions La Presse.

Intitulé Mon Oeil!, la collection de clichés provient en partie des affectations de M. Dufort dans le cadre de son travail à ICI Radio-Canada, mais également en de ses voyages et déplacements personnels, qu’il s’agisse de photos prises à Montréal, en plein coeur de l’Afrique, ou quelque part entre les deux.

Le premier livre avait posé le constat, le deuxième confirme la chose: M. Dufort a l’oeil pour la photographie. Bien entendu, ce ne sont sans doute pas tous ses clichés qui se retrouvent sur les quelque 200 pages et des poussières, mais il ne fait aucun doute que le bachelier en science a plus d’une corde à son arc, et qu’il a un sens certain de la composition.

Ses photos, instants d’éternité souvent reproduits en noir et blanc, plus rarement transposé en couleur, dénote l’amour que l’homme éprouve pour les petits moments absurdes, rigolos ou, encore, qui portent à réfléchir. Ce qui compte, pour M. Dufort, ce sont les gens de tous les jours et leur impact, minime mais tangible, sur leur environnement immédiat. L’un des clichés les plus intéressants, sur le site des Olympiques de Pékin, montre une série de blocs en béton légèrement décalés servant de sièges au public. Chaque matin, un garde s’escrime à les replacer, à recréer une ligne bien droite. Et chaque soir, ces bancs sont déplacés, légèrement décalés. Comme si l’humanité, par son existence même, alimente un peu le chaos qui nous entoure. Comme si le rôle principal d’une société était de contrôler ce chaos, ou, à tout le moins, de lui trouver un exutoire utile.

Bien entendu, ces clichés ne seraient pas aussi appréciées si le photographe n’avait pas pris le temps de pondre des bas de vignette avec la vivacité d’esprit et l’espièglerie qu’on lui connaît. On retrouve ici un peu plus du Dufort aux commandes d’Infoman, un homme encore un peu adolescent qui profite du fait qu’il se trouve dans une zone grise en matière de dénomination professionnelle pour se permettre quelques gestes qui n’entreraient jamais dans le cadre plus strict d’une mission d’information pure et simple.

Bref, l’oeil de Dufort, c’est un plaisir photographique et textuel assumé, une porte entrouverte sur un homme que l’on côtoie depuis 17 ans, mais qui n’a malgré tout jamais vraiment étalé sa vie privée. Une situation qui est tout à fait convenable, d’ailleurs!

Mon Oeil!, photos et textes de Jean-René Dufort. Paru aux Éditions La Presse, 215 pages.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre