Trafiquants d’armes et de marijuana arrêtés en Espagne et en Lituanie

0

René-Maxime Parent

Basé dans la ville de Valence sur la côte méditerranéenne de l’Espagne, le réseau distribuait les armes et la marijuana sous le couvert du transport de fruits et de légumes. Une opération menée le 5 septembre par les corps policiers d’Espagne, de la Catalogne et de Lituanie, avec l’appui d’Europol, s’est soldée par 52 arrestations.

L’opération menée dans huit villes d’Espagne a démantelé cinq plantations de marijuana, dont la découverte dans le sous-sol d’une résidence de la ville d’Alicante de deux ateliers pour la modification d’armes à feu, rapporte El Mundo. De l’autre côté de l’Europe, dans la ville de Vilnius, neuf Lituaniens ont été arrêtés en plus de 15 arrêtés en Espagne, rapporte The Baltic Times. Les policiers ont trouvé 50 armes en lien avec le trafic en Espagne et le système de contrebande aurait été organisé par un suspect recherché par la police lituanienne depuis 2012. Un mandat d’arrêt européen a été lancé contre lui en 2015.

À la suite de l’arrestation de 24 suspects d’origine espagnole et lituanienne qui opéraient dans 22 domiciles de Lérida et de Barcelone, l’escouade internationale a été créée par les corps policiers catalan et espagnol. Ils ont démantelé quatre plantations de marijuana, dont 20 kg prêts pour la vente, et trouvé 100 grammes de cocaïne, rapporte El Mundo. Ils ont également trouvé divers types d’armes à feu historiques, des détonateurs et des armes blanches, une grande quantité de munitions, 60 000 euros ( 87 000 $ CAN ) en argent, 14 véhicules, des ordinateurs, des tablettes et des téléphones mobiles.

Entre le mois de mai et de juin 2016, l’escouade internationale a détenu 17 suspects en lien avec le réseau étendu à quatre villes du sud de l’Espagne. La collaboration entre l’Espagne et la Lituanie en trois étapes a pris fin avec l’arrestation des 52 suspects le 5 septembre, rapporte The Baltic Times. Ces individus proviennent de 12 pays différents, dont le Royaume-Uni, l’Irlande, la Russie, l’Ukraine, l’Azerbaïdjan, la Bolivie, la Colombie et le Panama.

260 reptiles

Dans un autre registre, des policiers hollandais ont intercepté à l’aéroport d’Amsterdam trois Espagnols soupçonnés de trafic de reptiles, lit-on dans El País. En provenance du Mexique, ils transportaient des lézards appartenant à des espèces protégées, des serpents et des tortues dans leur valise. Parmi les 259 animaux, les douaniers en ont trouvé 10 morts.

Une marchandise estimée à 88 000 euros ( 128 000 $ CAN ) sur le marché noir, d’après le Netherlands Food Consumer Product Safety Authority ( NVWA ).

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre