FIFA 2016: la diversité artistique d’ici et d’ailleurs

0

Émilie Plante

Dès le 10 mars prochain, le Festival international du Film sur l’Art (FIFA) nous propose une 34e édition qui offre un large éventail de productions québécoises, notamment plusieurs longs-métrages présentés en première mondiale. Encore cette année, l’équipe du FIFA nous présente une programmation riche où se côtoient toutes les époques et tous les styles d’oeuvres.

Décrite par René Rozon, le directeur artistique et fondateur du FIFA, comme étant exceptionnellement « florissante pour les artistes québécois », cette 34e édition mettra en valeur plusieurs facettes de la créativité québécoise. Les deux films présentés lors de la soirée d’ouverture sont d’ailleurs deux oeuvres québécoises: L’artiste dans son for intérieur, réalisé par Helen Doyle et Nous autres, les autres de Jean-Claude Coulbois. Le premier donne vie à l’univers onirique des livres et des objets transformés par l’artiste Danielle Marie Chanut tandis que le deuxième film nous permet de découvrir une nouvelle génération de dramaturges qui tentent de s’insérer dans le tissu social d’un Québec en mouvement.

Nouvellement élue directrice générale, Natalie McNeil a profité de la matinée de dévoilement de la programmation pour glisser un mot au sujet de la première campagne de sociofinancement du FIFA, L’art n’est rien sans ses histoires. En phase de renouvellement, le FIFA veut poursuivre sa mission tout en continuant d’être une des plus grandes manifestations culturelles en son genre, et ce malgré des enjeux financiers importants et une forte compétitivité culturelle à Montréal.

Une programmation de choix pour les festivaliers et les professionnels

Du 10 au 20 mars 2016, 170 films en provenance de 25 pays et plusieurs événements seront offerts dans huit institutions culturelles montréalaises. Événement unique dont la mission est de promouvoir et diffuser l’excellence en matière de films sur l’art, le FIFA va au-delà de la projection de films en tous genres et propose également des présentations spéciales, des tables rondes et autres discussions en présence de professionnels du milieu. Mentionnons notamment cette année une rencontre avec le danseur et ancien soliste des Grands Ballets canadiens, Vincent Warren, dans le cadre de la présentation en première mondiale du film Un homme de danse de Marie Brodeur.

Du côté de la programmation québécoise, tant la mode (Marie Saint-Pierre se révèle, Janice Zolf) que la musique (Retour/Volver de Martin Bourgault) et l’architecture (Roger d’Astous d’Étienne Desrosiers) seront à l’honneur. De nombreuses projections mettront également en lumière le travail de quantités d’artistes, toutes disciplines confondues: Frank Gehry, Le Corbusier, Jeff Koons, Agatha Christie, Ian Fleming, Alexander McQueen, Renaud, Salvador Dalí, Elisabeth Vigée Le Brun, Herta Müller, Picasso, Elsa Schiaparelli, Jérôme Bosch, pour n’en nommer qu’une infime partie.

***

Le 34e Festival international du Film sur l’Art

Du 10 au 20 mars 2016

http://www.artfifa.com/

Partagez

À propos du journaliste

Émilie Plante

Rédactrice web, geek au tempérament artiste, Émilie est une touche-à- tout qui carbure au café et aux activités culturelles. Éternelle étudiante, elle détient un baccalauréat en histoire de l’art, une maîtrise en muséologie, a quelques cours en communication et en gestion derrière la cravate ainsi qu’un doctorat honorifique en « flattage » de chats. Depuis 2009, elle écrit pour des blogues d’entreprises ou des sites traitant de sujets divers (univers geek, communication, féminisme, musique techno, technologies) et est journaliste culturelle depuis plusieurs années. Ses sujets de prédilection sont le cinéma, la danse contemporaine, les arts visuels, la muséologie et… sans doute aussi les chats.

Répondre