Consultations publiques: Projet Montréal critique Coderre

0

Hugo Prévost

À la rescousse de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM): Projet Montréal estime que le maire de la métropole, Denis Coderre, utilise incorrectement les ressources de cet organisme, et que ce dernier n’est pas « employé à son plein potentiel ».

L’opposition officielle au Conseil municipal estime ainsi, par voie de communiqué, que l’administration Coderre « préfère souvent des firmes externes pour mener des consultations sur de grands projets ». La formation politique sous l’égide du maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, entend ainsi présenter une motion demandant l’adoption d’un nouveau règlement forçant tout projet modifiant le plan d’urbanisme, y compris ceux initiés par un conseil d’arrondissement, et que tout grand projet de réaménagement urbain impliquant la modification du domaine public soit assujetti à une consultation publique menée par l’OCPM.

Pour appuyer ses dires, Projet Montréal invoque trois projets ayant fait l’objet de consultations publiques menées par des firmes externes: le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie, le réaménagement de la rue Sainte-Catherine et l’aménagement de la promenade Fleuve-Montagne. « Tous ces projets auraient auparavant été portés à l’attention de l’OCPM, mais Denis Coderre a décidé de lui tourner le dos et de faire appel à des firmes externes pour mener les consultations publiques. L’OCPM a été créé à la demande des citoyens et pour les citoyens et a toujours fait preuve de transparence. Pourquoi le maire choisit-il soudainement de faire cavalier seul? », se demande Éric Alan Caldwell, conseiller du district Hochelaga.

« L’OCPM a développé des techniques éprouvées qui lui permettent de rejoindre un plus grand nombre de citoyens, issus d’une plus grande variété de milieux, que les firmes externes. Cela permet à l’OCPM d’offrir un portrait complet et équitable d’une situation qui risquerait, autrement, d’être mal interprétée », souligne pour sa part M. Ferrandez, en disant remettre en question la qualité des consultations publiques menées par des firmes externes.

Le texte de la motion devant être déposée lors du prochain conseil municipal stipule que « les Montréalais sont en droit d’être consultés dans un processus neutre, transparent et efficace » et que « dans un souci de saine gestion des fonds publics, le recours systématique à l’OCPM pour mener des consultations publiques permettrait d’utiliser des ressources déjà en place plutôt qu’engager de nouvelles dépenses en octroyant des contrats à des entreprises privées ».

Outre l’adoption de cette motion, Projet Montréal souhaite que le règlement soit inscrit au sein de la Charte de la Ville de Montréal, et annonce qu’il effectuera des démarches en ce sens auprès du gouvernement libéral.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre