Unfold / 7 perspectives: dépliage chorégraphique au FTA

0

Danièle Desnoyers et sa compagnie Le Carré des Lombes, créée en 1989, présente un spectacle de danse contemporaine saisissant à l’édifice Wilder, dans le cadre du Festival TransAmériques. Unfold / 7 perspectives est la performance de sept danseurs (quatre hommes et trois femmes) qui évoluent dans un espace très vaste avec, comme accessoires, de grandes tables basses qui « dansent » en même temps que les artistes.

Dans une ambiance sonore presque assourdissante à cause de ses basses, deux danseurs s’avancent lentement vers les spectateurs, juchés sur les tables qui forment deux chemins. Ils ressemblent à des fauves dont on perçoit au ralenti les moindres mouvements du corps. D’autres danseurs les suivent. Certains chutent entre les deux chemins, disparaissent sous les tables puis se relèvent. Toute la première partie du spectacle, où la salle est plongée dans une demi-obscurité, est d’une extrême lenteur qui hypnotise presque les spectateurs.

Après quoi, la lumière et les couleurs des costumes apparaissent, le plafond se dégage en remontant, l’espace se fait plus vaste. Les danseurs à toute vitesse déploient les tables dans tous les sens. Bizarrement, celles-ci ne se touchent jamais, un peu comme ces galaxies qui se croisent sans qu’aucune collision ne se produise entre leurs millions d’étoiles. À présent, les tables forment un grand carré avec un trou en son centre. L’atmosphère sonore inclut la voix d’un homme bégayant. Seul l’un des danseurs semble atteint physiquement par ces hésitations. Tous les autres ont des mouvements de corps saccadés autour des tables et s’immobilisent quelques fractions de seconde pour repartir.

Ce moment du spectacle est particulièrement saisissant, quoi que l’ensemble présente des performances superbes avec leurs mouvements rapides ou ralentis, chaotiques ou organisés comme le seraient des robots, leurs périodes presque violentes suivies de moments de grande tendresse.

Si durant la plus grande part du spectacle, les corps se frôlent sans se toucher, vers la fin, on nous présente des duos, des trios, des danses coordonnées. Tout le spectre des performances en danse contemporaine est exécuté par ces artistes talentueux qui semblent toujours en équilibre instable, dont les corps défient avec virtuosités les lois de la pesanteur.

Unfold / 7 perspectives, du 30 mai au 1er juin, à l’Espace Wilder.


Autres contenus:

Peggy Baker Dance Projects, le côté à la fois sombre et lumineux de l’être humain

Partagez

À propos du journaliste

Sophie Jama

Anthropologue, écrivaine, journaliste

Répondre