Les chiens et les chats sont-ils daltoniens? C’est plutôt vrai

1

La plupart des propriétaires de chiens et de chats prennent pour acquis que leur animal de compagnie possède une vision différente des humains.

Mais est-il juste de dire qu’ils sont daltoniens? Le Détecteur de rumeurs jette un éclairage sur la question.

Les faits

C’est connu, les humains voient les trois couleurs primaires que sont le bleu, le jaune et le rouge. Et c’est la combinaison de ces trois couleurs qui nous permet de voir toutes les variétés de vert, d’orange, etc. En langage savant, on dit que nous sommes trichromates, ce qui signifie que nos yeux contiennent trois différents types de cônes, un pour chaque couleur primaire.

En comparaison, les chats et les chiens sont dichromates, ce qui veut dire que leurs yeux n’ont que deux types de cônes. C’est aussi le cas chez les humains que l’on dit daltonien : l’un des trois cônes est absent ou non fonctionnel. La plupart des humains perçoivent difficilement le rouge et le vert (bien que d’autres formes de daltonisme soient également possibles).

La comparaison avec les daltoniens n’est toutefois pas parfaite. Chez les chiens, au lieu de détecter le bleu, le rouge et le jaune, leurs cônes sont sensibles au violet et au vert-jaune, mais moins sensibles que chez les humains.

Quant aux chats, le mystère plane. Nous savons qu’ils ne possèdent que deux types de cônes sensibles au violet et au vert. Certaines études ont néanmoins indiqué que ces félins pourraient être dotés d’un troisième type de cône sensible à la lumière ayant une longueur d’onde de 500 nanomètres, ce qui correspond à un bleu verdâtre. Ces études ne font toutefois pas l’unanimité, et d’autres chercheurs croient avoir découvert des cônes sensibles au rouge. Cela pourrait vouloir dire que les chats ont une vision semblable aux singes rhésus (appelée « vision diurne trichromatique »): un chat pourrait donc voir les trois mêmes couleurs primaires que nous, mais à un degré moindre en terme de clarté et de saturation.

Une vision tout à fait différente

Les différences ne s’arrêtent pas là. Des études récentes affirment qu’il serait possible pour les chiens et chats de voir dans l’ultraviolet, ce qui n’est assurément pas le cas pour nous!

Par ailleurs, il faut se rappeler que le système visuel de nos petites bêtes a évolué afin de les aider à mieux chasser. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’ils ont une meilleure vue des objets en mouvement que de ces mêmes objets immobiles. Ils voient aussi mieux dans des conditions de faible luminosité, et leur champ de vision est beaucoup plus impressionnant que le nôtre (jusqu’à 270°, comparé à 180° pour nous!).

Voir en trois couleurs aurait certes pu être un avantage supplémentaire pour leurs ancêtres chasseurs, mais un avantage bien maigre en comparaison d’un champ de vision à 270 degrés et d’une plus grande capacité à détecter un objet en mouvement ! C’est la raison pour laquelle, lorsque vous lancez une balle rouge vif sur un terrain vert, ce que Fido voit, c’est une balle jaune sur fond blanc ou gris. Le contraste étant plutôt faible, ne soyez pas surpris s’il vous regarde un peu perdu !

Verdict

Chiens et chats sont bel et bien « colour-blind » comme on dit en anglais ou daltoniens en français. Mais ils ne voient pas les couleurs exactement comme les humains atteints de daltonisme.


Autres contenus:

Non, vous ne brillerez pas dans le noir si vous mangez trop de bananes

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse