Fermeture de Camillien-Houde: il y aura consultation publique

0

Les opposants au projet de fermeture du chemin Camillien-Houde à la circulation de transit, à travers le Mont Royal, ont remporté lundi soir une première victoire, alors que le conseil d’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce a adopté une motion réclamant la tenue d’une consultation publique en amont et pendant le projet-pilote souhaité par l’administration municipale de Projet Montréal.

Dans une annonce transmise mardi matin par voie de communiqué, le chef de l’Opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal, Lionel Perez, dit avoir obtenu gain de cause dans ce dossier, alors qu’une version amendée de sa motion présentée lundi soir a été adoptée par le conseil d’arrondissement.

De son côté, la mairesse d’arrondissement, Sue Montgomery, membre de Projet Montréal, aurait confirmé que la tenue de la consultation publique serait officiellement annoncée par la mairesse Valérie Plante.

C’est une grande victoire pour la démocratie. L’administration ne peut pas continuellement rejeter les demandes des citoyens qui veulent être consultés, surtout pour un projet aussi controversé que la fermeture du mont Royal à la circulation de transit, qui va affecter des milliers d’usagers. Une pétition en ligne exigeant la tenue d’une consultation publique a déjà amassé plus de 26 000 signatures. La mairesse et son responsable des grands parcs, Luc Ferrandez, ont été rappelés à l’ordre par les Montréalais », a ainsi déclaré M. Perez.

L’opposition à l’hôtel de ville, le parti Ensemble Montréal – anciennement Équipe Denis Coderre -, a récemment déposé des résolutions auprès de 10 arrondissements pour y exiger la tenue d’une consultation publique par l’Office de consultation publique de Montréal, en plus de réclamer la « conduite d’études d’impact sur le transfert véhiculaire dans les quartiers avoisinants ».

Dossier controversé

Le projet-pilote d’interdiction de la circulation de transit à travers le Mont Royal suscite la controverse pour une partie de la population montréalaise; du côté des tenants du projet, on affirme que la voie Camillien-Houde n’aurait jamais dû être construite, et qu’un parc n’est pas supposé être une voie de circulation automobile.

Du côté des opposants, on voit cette proposition comme une preuve de l’ordre du jour « anti-voitures » de Projet Montréal, et comme une nouvelle démonstration, après l’annonce de la hausse de taxes foncières supérieure à l’inflation, que le parti de la mairesse Plante ne respecte pas ses engagements et prend des décisions tête baissée, sans consulter la population et l’opposition.


En complément:

Formule électrique: un bilan final nuisible sur le plan de l’image, mais pas nécessairement du budget

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.