Revenus records pour les spectacles du Québec en 2016

0

Le milieu culturel québécois se porte bien… du moins, lorsqu’il est question des revenus des ventes de billets pour les arts de la scène. Selon une note d’information publiée jeudi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), ces revenus ont bondi de 20% par rapport à 2015, pour atteindre 278 millions $. Un sommet depuis 2004.

Pour l’an dernier, on parle ainsi d’une augmentation de 78% du nombre de spectateurs pour des comédies musicales comparativement à l’année précédente, de 36% pour la chanson francophone, et de 12% pour la chanson anglophone.

Du côté des prestations de cirque ou de magie, la progression d’établit à 32%.

C’est toutefois l’humour qui prend du plomb dans l’aile, avec 20% de spectateurs en moins, ou 325 000 billets invendus par rapport à 2015.

Y aurait-il eu transfert des amateurs d’humour vers les salles de concert? Car avec des hausses successives de 20% en 2015 et de 36% en 2016, les spectacles de chanson dans la langue de Molière ont atteint 1,1 million de spectateurs, du jamais vu depuis 10 ans.

Les spectacles québécois ont la cote

Sur les 25 spectacles les plus vus en 2016, 23 sont québécois. Néanmoins, la part de marché des spectacles québécois diminue légèrement: elle représente 73 % de l’assistance en 2016 comparativement à 75 % en 2015, lit-on dans la note d’information.

« Cette situation s’explique en partie par la hausse plus importante de l’assistance aux spectacles provenant de l’extérieur du Canada (+ 15 %) », mentionne l’ISQ.

Sans grande surprise, ce sont les régions centrales du Québec, dont l’offre culturelle est généralement plus importante qu’en région, qui attirent la part du lion des spectateurs. L’an dernier, la région de Montréal a ainsi attiré l’attention de l’équivalent de 3,5 millions de spectateurs, en hausse de 11% par rapport à 2015.

À Québec, le total atteint 1,1 million, une progression de 14%.

« Dans la région de Montréal, la chanson francophone (+ 155 000 spectateurs), le cirque et la magie (+ 130 000), les comédies musicales (+ 80 000) et la chanson anglophone (+ 70 000) sont les genres dont l’assistance a le plus augmenté par rapport à l’année précédente, ce qui compense largement la baisse d’assistance des spectacles d’humour (– 75 000) », complète l’ISQ.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre