En matière d’alcool au volant, les milléniaux seraient les plus responsables

0

Selon une récente étude commandée par l’initiative Partenaires pour des communautés plus sécuritaires de Bière Canada, les milléniaux canadiens âgés de 18 à 34 ans constituent le groupe d’âge le plus responsable du pays pour ce qui est de l’alcool au volant.

En vertu de la note d’information transmise par voie de communiqué, huit milléniaux sur dix (82%) qui ont l’âge légal pour boire et détiennent un permis de conduire ont servi de chauffeur désigné (CD) au cours des trois dernières années, comparativement à 67% des membres de la génération X (34-54 ans) et à seulement 55% des baby boomers (55 ans et plus).

L’une des raisons pouvant expliquer cette plus grande prudence serait la prévalence de l’utilisation des réseaux sociaux chez les jeunes adultes. Une proportion de 51 p. cent des milléniaux canadiens se disent ainsi préoccupés par la possibilité d’être humiliés sur les réseaux sociaux en raison d’un comportement inapproprié qu’ils auraient eu parce qu’ils auraient trop bu.

« Nous avons constaté que le tiers (34%) des milléniaux se disent plus susceptibles d’utiliser les réseaux sociaux lorsqu’ils ont consommé de l’alcool », indique Sean Simpson, de chez Ipsos Canada. « Et trois milléniaux sur dix (29%) admettent que lorsqu’ils ont bu, les réseaux sociaux leur font faire des choses qu’ils regrettent par la suite, ce qui explique probablement pourquoi tellement d’entre eux évitent de combiner les deux. »

L’étude a également révélé que les jeunes Canadiens se tournent vers les réseaux sociaux et la technologie pour planifier leurs sorties, tandis que l’émergence des applications de covoiturage les aide à assurer leur sécurité lorsqu’ils consomment de l’alcool. Une proportion de 41% des milléniaux croient que les réseaux sociaux les aident à assurer leur sécurité lorsqu’ils boivent, comparativement à seulement 21 p. cent pour le groupe des 35-54 ans et à 18% chez les 55 ans et plus.

Par ailleurs, plus du tiers (37%) des milléniaux disent que l’existence des applications les rend plus susceptibles de planifier leur retour à la maison après une soirée arrosée, parce que ces applis leur facilitent la tâche.

Une majorité (55%) des milléniaux ont utilisé des applications pour rentrer en toute sécurité après une soirée arrosée, comparativement à seulement 29% des X et à 17% des baby boomers, peut-on lire dans l’étude.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca