De la publicité sous forme de tweets

0

Camille DG

Du haut de ses quatre ans, Twitter, le réseau social de micro-blogging a déjà coûté plus de 160 millions à ses investisseurs et n’est rentable que depuis 5 mois, mais cette rentabilité semble devenir un enjeux de taille pour ses fondateurs.

Jusqu’à maintenant, le revenu de Twitter provenait du fait qu’il donnait accès à ses données à Google et Microsoft, mais les montants des ententes demeurent inconnus.

Le défi pour les sites de réseaux sociaux a toujours été de générer des revenus. Aujourd’hui, Twitter présentait sa solution, quatre ans après sa création. Cette nouvelle initiative se nomme Promoted Tweets et permet en fait aux acheteurs potentiels de choisir des mots clés qui leurs appartiendront par la suite. Les compagnies pourront donc payer pour s’assurer de figurer dans les recherches des utilisateurs. Et les intéressés ne se sont pas fait attendre dont Starbucks, une compagnie déjà très active sur les réseaux sociaux.

Pour l’instant, les publicités sous formes de tweets ne seront visible qu’à 2 à 10% des utilisateurs. De plus, Twitter envisagerait de rendre possible l’abonnement à deux vitesses: gratuit pour l’utilisateur moyen et payant pour les professionnels qui bénéficieront de plus d’options. Cette option est risquée, mais Youtube le fait déjà en offrant des options payantes aux compagnies, ce modèle d’affaires semble donc viable.

Promoted Tweets ressemble beaucoup à Sponsored Tweets, un programme déjà existant qui permet aux utilisateurs qui le désire de se faire payer pour tweeter un message pré-écrit par une compagnie.

Complément d’information: Advertising Age
Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre