Navigation : stabilité

Calmer les esprits alors que ceux-ci s’échauffent: le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s’est dit inquiet, jeudi, à la suite de l’attaque présumée contre deux pétroliers dans le détroit d’Ormuz, un mois après que quatre autres navires chargés d’or noir eurent été endommagés dans la même région.

Les discussions de Doha entre pays producteurs de pétrole membres de l’OPEP ou extérieurs au cartel se sont achevées ce dimanche sans accord sur un « gel » de la production, l’Arabie saoudite ayant exigé que l’Iran se joigne au mouvement.