Navigation : rio

Une opération policière effectuée dans une favela de Rio, au Brésil, a fait au moins huit morts dans la foulée d’allégations voulant que certaines des victimes eurent été des résidents innocents exécutés dans le cadre d’une mission vengeresse menée après qu’un policier eut été tué à cet endroit la semaine dernière. Les autorités affirment de leur côté avoir été attaquées par des membres de cartels.

Le système de dépistage imposé à la Russie dans la foulée de révélations à propos d’un problème majeur de dopage est inefficace et le pays doit faire partie du processus visant à combattre le problème, estime le président sortant du Comité olympique russe (COR).

Un évêque évangélique a été élu maire de Rio de Janeiro dimanche à l’issue du second tour des élections municipales au Brésil qui a confirmé la déroute du Parti des travailleurs (PT) et de ses alliés qui dominent la vie politique brésilienne depuis plus d’une décennie.

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Rio a réservé plus d’une surprise, parmi lesquelles la participation remarquée de Lea T. Ce mannequin brésilien, Leandra Medeiros Cerezo, est la première personne transgenre à ouvrir cette consensuelle cérémonie. Mais ce qui semble traduire un signe d’ouverture à un genre plus large chez les sportifs s’avère trompeur, car l’intersexualité divise toujours autant le monde du sport d’élite.

Le joueur de tennis canadien Milos Raonic n’ira pas à Rio. L’athlète a annoncé qu’il renonce à participer aux Jeux olympiques, qui s’ouvrent dans une semaine dans la métropole brésilienne, en raison de la présence du virus Zika et de divers problèmes de santé. Il n’est pas le seul sportif à craindre de tomber malade, alors qu’une nouvelle étude confirme toutefois que le risque de propagation de la maladie s’avère négligeable.

La participation de la Russie aux Jeux olympiques de Rio n’était toujours pas déterminée, mardi, après que le Comité international olympique (CIO) eut fait savoir qu’il « explorerait les options juridiques » pour empêcher le pays de prendre part aux compétitions.

À moins de trois semaines des Jeux de Rio, le Comité international olympique (CIO) a promis lundi « les sanctions les plus dures » après la publication d’un rapport selon lequel Moscou a dissimulé les tests antidopage de sportifs russes dans de multiples disciplines avant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014.

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a annoncé vendredi le maintien de la suspension de la Fédération russe d’athlétisme (ARAF) pour les compétitions internationales, laissant la porte ouverte à la présence de certains athlètes russes aux Jeux olympiques de Rio au mois d’août.

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnistie internationale a estimé jeudi que les « graves erreurs » policières au Brésil, touchant principalement les jeunes noirs des favelas, menacent la tradition olympique à un peu plus de deux mois de l’ouverture des JO de Rio (5 au 21 août).