Navigation : politique québécoise

Difficile, si l’on s’intéresse un tant soit peu à l’histoire du Québec, de ne jamais avoir entendu parler de Maurice Duplessis. Chef de l’union nationale pendant une vingtaine d’années, premier ministre pendant plus de 15 ans, le politicien originaire de Trois-Rivières est non seulement celui qui a gouverné la province pendant le plus longtemps, mais il est aussi celui dont l’héritage suscite le plus de débats. Pour y voir plus clair, l’historien Pierre B. Berthelot lançait récemment Duplessis est encore en vie, un essai publié chez Septentrion.

Les deuxième et troisième partis d’opposition à l’Assemblée nationale tirent à boulets rouges sur le gouvernement Legault, après le reportage de l’émission Enquête, à Radio-Canada, selon lequel le ministère des Forêts du Québec pourrait être influencé par l’industrie forestière, ce qui coûterait notamment des millions de dollars de redevances forestières à l’État. Autant le Parti québécois (PQ) que Québec solidaire (QS) appellent la Coalition avenir Québec (CAQ) à corriger rapidement le tir.

Parler d’indépendance du Québec, mais autrement. La députée indépendante Catherine Fournier, qui avait claqué la porte du Parti québécois, au printemps 2019, en affirmant que la formation autrefois dirigée par René Lévesque n’était plus le véhicule idéal pour faire du Québec un pays, apporte une nouvelle pierre à son édifice souverainiste avec la publication du manifeste de son projet Ambition Québec.

Neuf semaines après la « mise en pause » de l’économie du Québec et la fermeture de tous les lieux traditionnels de diffusion culturelle, les artistes en ont assez. Dans une lettre ouverte adressée à la ministre de la Culture, Nathalie Roy, plus de 250 d’entre eux réclament des mesures concrètes pour relancer l’industrie culturelle, jugeant que les « demi-annonces » de la semaine dernière sont insuffisantes en ce sens.

Une imprécision réglementaire concernant les réseaux québécois de garderies pourrait nuire à la francisation des nouveaux arrivants en évitant que les tout-petits ne se retrouvent dans un environnement francophone avant d’entrer à l’école primaire.

Ils sont là, certains depuis plusieurs siècles; on les voit à la télévision, dans les journaux, en fond de presque tous les points de presse, de toutes les annonces officielles… Que sait-on vraiment, pourtant, des lieux où se prennent les grandes décisions, au Québec? Fort heureusement, les journalistes Marco Bélair-Cirino et Dave Noël proposent Les lieux de pouvoir au Québec, un ouvrage fort intéressant qui tient à la fois du livre d’histoire et du précis d’architecture et d’urbanisme.

Les habitants de la région métropolitaine de Montréal pourront profiter de services de transport collectif gratuits, vendredi, dans le cadre de la marche pour le climat prévue au centre-ville de la métropole. L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, servent ainsi un léger camouflet au gouvernement Legault.

Il s’agissait d’un secret de polichinelle, mais le gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) l’a confirmé, mercredi: contrairement à ce que le parti de François Legault avait promis en campagne électorale, les prochaines élections générales ne s’effectueront pas en vertu d’un mode de scrutin comportant une dose de proportionnelle.