Navigation : météorologie

En 2012, des politiciens de la Caroline du Nord votaient une loi interdisant à l’océan Atlantique de monter de plus de 37 centimètres, ou 15 pouces. Pas de chance, il semble que l’ouragan Florence n’ait pas reçu le mémo.

Ce n’est pas de sa fenêtre que le professeur au Département des sciences atmosphériques et océaniques de l’Université McGill, Daniel Kirshbaum, observe les orages d’été. Il suit plutôt les simulations d’orages générées par son ordinateur. Fait étrange, les points chauds (hotspots) sur l’écran ne s’éloignent guère des zones réelles de perturbations orageuses.