Navigation : informations personnelles

Si plusieurs gouvernements, y compris ceux du Canada et du Québec, ne ferment pas la porte à l’idée de faire appel à des applications mobiles pour retracer les gens ayant pu être en contact avec des personnes infectées par le coronavirus – ou ayant elles-mêmes été contaminées –, plusieurs organismes et agences de la protection de la vie privée réclament des balises claires pour éviter que les informations personnelles des utilisateurs risquent de tomber entre de mauvaises mains.

Les Canadiens seraient à l’aise avec une intégration plus poussée de l’intelligence artificielle en entreprise, mais demeurent toutefois méfiants par rapport aux possibles fuites de données et autres traitements inattendus ou inappropriés de leurs informations personnelles ou financières, révèle un récent sondage de la Banque TD.

Seriez-vous prêts à partager certaines informations personnelles pour pouvoir continuer à lire cette critique? C’est déjà sans doute un peu le cas  – merci aux annonces publicitaires fournies par Google –, mais le documentaire HAK_MTL, réalisé et scénarisé par Alexandre Sheldon, représente un rappel fort utile: on vous surveille, et certainement pas pour votre bien.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a annoncé mercredi aux parlementaires américains qu’il faisait lui-même parti des dizaines de millions d’utilisateurs du réseau social dont les données personnelles ont été détournées au profit de Cambridge Analytica.

Un tribunal de Berlin a jugé illégale l’utilisation par Facebook des données personnelles de ses membres, estimant que le réseau social n‘avait pas informé de manière adéquate ses utilisateurs de l’usage qu’il en fait, a déclaré lundi un groupe allemand de défense des droits des consommateurs.

Les connexions USB, le type d’interface le plus utilisé sur la planète pour connecter des appareils à des ordinateurs, sont vulnérables aux fuites d’informations, ce qui les rend bien moins sécuritaires que précédemment estimé, révèle une étude australienne.

Champagne! Selon la nouvelle annoncée en grande pompe sur le réseau social mercredi matin, vidéo souvenir à l’appui, deux milliards de personnes – près du tiers de l’humanité, rien de moins! – seraient inscrites sur Facebook. Face à une importance aussi prononcée, on ne sait plus s’il faut se réjouir ou s’inquiéter.