Navigation : hugh howey

Cela ne veut pas dire qu’Outresable se termine en queue de poisson, ou que le monde que l’on y crée n’est pas intéressant. Le problème, c’est qu’on a l’impression que le récit part un peu dans tous les sens, sans que l’on puisse correctement en développer chaque embranchement.

Troisième et dernier tome de la série post-apocalyptique Silo, Générations, de l’auteur Hugh Howey, est à la fois une conclusion satisfaisante et une fin franchement frustrante à une trilogie douce-amère qui réussit à susciter l’espoir de voir éclore un monde meilleur, tout en montrant le visage le plus terrifiant de l’humanité.

L’univers post-apocalyptique est à la fois sous et sur-exploité, et à plus forte raison lorsqu’il est question de survie après une guerre nucléaire, que ce soit au cinéma ou dans des livres. Dans Silo, toutefois, l’auteur Hugh Howey évite la plupart des écueils traditionnels du style pour produire un roman prenant et captivant.