Navigation : general motors

Une publicité de General Motors en plein Super Bowl pour vanter la voiture électrique: la puissance du symbole n’a pas échappé aux observateurs de l’industrie automobile et aux environnementalistes. Mais il en faudra plus pour effacer l’appui encore tout récent aux climatosceptiques.

General Motors a annoncé cette semaine qu’il allait équiper ses voitures d‘une technologie embarquée de commerce électronique, permettant aux automobilistes de commander des repas, de trouver du carburant ou de réserver une chambre d’hôtel via des icônes installées sur le tableau de bord, au lieu de se servir de leur smartphone tout en conduisant.

Les jours passent et les annonces en matière de transport autonomes se ressemblent un peu; après Ford, mardi, qui a fait savoir qu’il lancerait une gamme de voitures automatiques destinées à la location en libre-service, voilà que le Groupe Volvo annonce une alliance de 300 millions $ US avec Uber pour développer lui aussi ce genre de véhicules.

De Ford et General Motors à Volkswagen, en passant par le nouveau venu Faraday Future, les groupes automobiles misent de plus en plus sur des voitures électriques, avec l’espoir d’en faire davantage qu’un marché de niche.