Navigation : gaz carbonique

Si les confinements du printemps ont apporté un léger répit aux émissions de gaz à effet de serre, les choses étaient déjà revenues à la normale au cours de l’été. Mais la planète, elle, n’a pas connu de répit, l’année 2020 ayant continué d’accumuler les extrêmes pendant que les humains avaient les yeux fixés sur un virus.

Dans la série « pas encore un autre record », l’atmosphère aurait aujourd’hui atteint un niveau de CO2 inégalé depuis 56 millions d’années. Et nous y sommes arrivés dangereusement vite, par rapport à la dernière fois.