Navigation : factorio

It took eight years, but they finally did it: the developers of Wube Software, in Prague, published the official « 1.0 » version of the factory management game Factorio a few weeks ago. For one of the original creators of the game, however, this is just the beginning. 

L’annonce, l’été dernier, de la sortie prochaine de Satisfactory, un jeu de développement et de gestion d’une usine de taille potentiellement planétaire, avait suscité autant d’émerveillement que de questionnements. La première période d’essai, en version alpha et pour une fin de semaine seulement, a permis de mieux préciser ce que Coffee Stain Studios a à offrir: de l’ambition, dans le bon et le mauvais sens du terme.

Fuyant l’esclavage entre les mains de l’humanité, un groupe de robots décide de fuir la Terre et de s’installer sur une nouvelle planète. Là, The Colonists place la survie de cette communauté robotisée entre les mains du joueur. Saura-t-il développer une économie solide, ou mènera-t-il les automates à la ruine?

On y engloutit des heures sans voir le temps passer: une nouvelle chaîne de montage ici, une augmentation de la production là… Factorio est un jeu qui semble relativement simple, mais dont la complexité intrinsèque alimente ce désir lancinant de perfection. D’où les séances prolongées et les nuits écourtées.