Navigation : catastrophe

Les incendies qui ont ravagé l’Indonésie en 2015 ont engendré un panache de fumée qui a recouvert pendant deux mois la moitié de l’équateur — de l’Afrique orientale jusqu’à l’océan Pacifique — une échelle habituellement associée aux éruptions volcaniques.

Les responsables canadiens en visite lundi dans la ville pétrolière de Fort McMurray, au coeur des incendies de forêt qui font rage depuis plus d’une semaine dans l’Alberta, se sont dits encouragés par le nombre de bâtiments ayant échappé aux flammes, estimant à 90% les structures intactes.

Non seulement l’extraction du pétrole des sables bitumineux alimente-t-elle le réchauffement planétaire, mais ce dernier pourrait avoir attisé l’incendie près de Fort McMurray, capitale des sables bitumineux.

Vous croyez que 2015 était une année étrange, côté météo ? Attachez-vous, 2016 pourrait être pire. Au moment d’écrire ces lignes, la chose n’est pas encore officiellement confirmée, mais 2015 aura probablement battu le record de l’année la plus chaude depuis que de telles données sont récoltées. Dix des douze mois ont vraisemblablement battu les records de leurs mois respectifs depuis le XIXe siècle.