Navigation : cancer

Une demi-douzaine d’articles dans des médias québécois et canadiens ont présenté, en mai 2020 puis de nouveau le mois dernier, un médicament qui, testé en Alberta, serait à même de « révolutionner » le traitement du cancer. Le Détecteur de rumeurs rappelle pourquoi il faut être prudent avant d’utiliser le mot « révolutionnaire ».

Dans la méga-entente judiciaire sur le Roundup annoncée cette semaine, par laquelle la compagnie Bayer s’engage à verser plus de 10 milliards de dollars pour régler un recours collectif intenté par des milliers d’Américains, il y a une clause qui est passée inaperçue, mais qui pourrait avoir des conséquences beaucoup plus grandes au plan scientifique: les deux parties se sont entendues pour créer un panel d’experts indépendants.

Quelques 2658 génomes représentant 38 types différents de cancers. Et 22 articles scientifiques. C’est le bilan d’un travail international qui a mobilisé des scientifiques de 744 institutions sur quatre continents pendant six ans. Et qui fournit une lentille grossissante sur l’une des grandes peurs de notre époque.

La colonisation de Mars est de retour dans l’actualité, gracieuseté d’Elon Musk. L’homme d’affaires un brin excentrique évoque à nouveau cette semaine son idée d’envoyer un million d’humains sur Mars d’ici 2050. Or, le principal obstacle n’est pas la quantité phénoménale de lancements que cela pourrait signifier, mais la quantité de radiations à laquelle ces « Martiens » devraient tenter d’échapper.

La crème solaire serait plus nuisible pour la santé que les effets du soleil sur la peau, selon ce qu’on peut lire sur plusieurs sites. Les produits chimiques contenus dans les écrans protecteurs représentent-ils vraiment un danger? Le Détecteur de rumeurs a enquêté.

La rumeur voulant que le soya favorise l’apparition du cancer du sein continue de circuler bien que de nombreuses études aient démontré le contraire ces dernières années. Consommer du soya pendant l’enfance fournirait même une certaine protection contre le cancer. Le Détecteur de rumeurs fait le point.

Une substance contenant du chlore qui prétend guérir la malaria, le sida, le cancer… et l’autisme. Si cette affirmation à elle seule semble douteuse, le livre qui en fait la promotion n’en est pas moins en vente chez Amazon, où il semble obtenir un certain succès. Après vérification, le Détecteur de rumeurs constate qu’il n’y a pas que la substance qui est douteuse.

Lorsqu’on est confronté à des arguments touchant une corde sensible, il est souvent difficile, pour la plupart d’entre nous, de séparer les opinions des faits. Le réflexe qu’ont plusieurs de mettre l’étiquette « fausse nouvelle » sur une opinion avec laquelle ils ne sont pas d’accord, en est une illustration. Or, un récent débat sur l’injection de vitamine C fournit au Détecteur de rumeurs une opportunité pour illustrer ce dilemme.