Navigation : budget

« Pour 15 euros par mois, on donne accès à 200 jeux. C’est honnête », se félicite Oscar Barda, directeur éditorial de Blacknut. Cette start-up rennaise a inauguré son service de jeu en streaming mi-janvier, et vise 300 000 utilisateurs en France d’ici à 2020.

Les grands énergéticiens allemands ont remporté une importante victoire à la faveur de la décision rendue mercredi par la Cour constitutionnelle qui juge illégale la taxe sur le combustible nucléaire, ce qui leur permettra de réclamer le remboursement de six milliards d’euros dont ils ont cruellement besoin.

Le programme de restauration des Grands Lacs était en voie d’être supprimé en mars, la suppression a été annulée en avril. Mais la voici qui réapparaît. Dans la proposition de budget 2018 déposée cette semaine par la Maison-Blanche, ce programme environnemental, comme plusieurs autres, passe à nouveau dans la déchiqueteuse.

Mardi se tenait à Québec la grand-messe budgétaire annuelle, alors que l’honorable Carlos J. Leitão présentait à sa populace en délire le quatrième volet de sa saga budgétaire.

Quoiqu’on dise pour critiquer la candidate démocrate Hillary Clinton, il y aura toujours quelqu’un pour nous rappeler qu’elle est bien moins pire que le candidat républicain Donald Trump. N’empêche que pendant que le parti démocrate se contredit pour le pouvoir, le citoyen moyen reste captif de l’industrie du crédit, ancrée dans la société américaine bien avant que le candidat grossier pose sa candidature.

La Commission européenne a proposé mercredi d’annuler des amendes qui auraient pu être infligées à l’Espagne et au Portugal en raison de leurs déficits budgétaires jugés excessifs et a donné à Madrid deux années de plus, et à Lisbonne une année supplémentaire, pour revenir dans les normes communautaires.

Deux milliards de dollars sur deux ans dans un Fonds « pour une économie à faibles émissions de carbone ». Un milliard de dollars sur quatre ans en soutien aux énergies vertes. 95 millions de plus par an pour la recherche fondamentale. Entre les fonds nouveaux et ceux qui existaient déjà, mais qui ont été augmentés, les observateurs avaient du mal à s’y retrouver mardi, la semaine dernière. Mais une chose était sûre: la science avait effectué un retour à Ottawa.

Largement occulté par l’important coup de filet de l’Unité permanente anti-corruption (UPAC), qui a entre autres mis la main au collet de l’ex-vice-première ministre libérale Nathalie Normandeau et d’anciens dirigeants de la firme d’ingénierie Roche, le nouveau budget du gouvernement libéral n’en a pas pour le moins suscité du mécontentement.