Navigation : base

Selon le journaliste spécialisé en affaires spatiales Éric Berger, les États-Unis sont engagés dans « un programme lunaire lent qui, en majeure partie, échoue à atteindre les objectifs » fixés par la « politique spatiale nationale ».

Les plantes généraient l’oxygène et absorbaient le dioxyde de carbone. L’eau usée était stérilisée par lumière UV avant de servir à l’irrigation. L’eau potable était obtenue par condensation. Les selles humaines servaient à l’engrais. Et ainsi de suite pendant 200 jours.