Navigation : apoe

Le gène qui accroît le risque d’Alzheimer est étonnamment répandu chez les humains. Ce qui plonge les généticiens dans une profonde perplexité: se pourrait-il qu’il ait un avantage qu’on ne soupçonnait pas? Une nouvelle recherche répond par l’affirmative… si l’infection par des parasites est prise en compte.