Navigation : alzheimer

L’autorisation le 7 juin aux États-Unis d’un nouveau médicament contre l’Alzheimer provoque des remous. Au cours de la semaine, trois experts de l’agence américaine chargée d’autoriser les médicaments ont démissionné, invoquant une décision prématurée, compte tenu de la maigreur des données.

Inutile de dire qu’au plan scientifique, tout ce qui tourne autour de la COVID — en particulier les vaccins et les variants — sera suivi de très près cette année. Mais à quoi d’autre faut-il s’attendre en 2021?

C’est bien connu, la maladie d’Alzheimer affecte d’abord et avant tout le cerveau. Pourtant, selon des chercheurs de Hong Kong — qui ont travaillé sur des souris — il ne faudrait pas négliger ce qui se passe dans les intestins.

À la Résidence des Cèdres, le peintre Karl Lemay, atteint d’Alzheimer, voit peu à peu ses capacités cognitives s’étioler, une situation à laquelle son ami Ludger Sirois, ancien policier, ne peut hélas rien changer. Témoin d’un meurtre, cette homme en perte d’autonomie pourra-t-il aider l’enquêtrice Maud Graham dans Vrai ou faux, plus récent roman de Chrystine Brouillet?

Comme si on n’avait déjà pas assez de motifs d’inquiétudes à cause de notre tendance à écourter nos nuits, voilà que des chercheurs en ajoutent un autre: l’Alzheimer.

Le « test de Montréal » qu’a récemment réussi Donald Trump peut rassurer certaines personnes, mais il ne répond pas aux questions de ses principaux critiques: c’est un test destiné uniquement à détecter les premiers signes de maladies comme l’Alzheimer, et non à évaluer la santé mentale d’une personne.

Le parfum d’une rose s’évapore au fil des longues années de vie. Tout comme l’odorat perd de son acuité en raison du vieillissement, la disparition du monde des odeurs se produirait avec le déclin de la mémoire.