Navigation : afp

Le mouvement international des médias vérificateurs de faits, dans lequel s’inscrit le Détecteur de rumeurs, n’est pas la seule chose qui, dans le contexte de la crise des fausses nouvelles, a continué de grossir depuis l’an dernier. « Ces jours-ci, on a l’impression que tout le monde veut organiser son congrès » sur la désinformation, ironisait Alexios Mantzarlis mercredi dernier, en ouvrant le cinquième congrès mondial Global Fact.

Avec cinq titres du Grand Chelem à son palmarès, Maria Sharapova ne peut prétendre à une place parmi les plus grandes championnes de l’histoire, mais grâce à son physique hollywoodien et à son goût des affaires, elle était devenue « LA » référence du sport-business, écrit l’Agence France-Presse.

Les Millennials sont nés entre le début des années 1980 et celui des années 2000. Goldman Sachs les a évalués à 92 millions rien qu’aux Éats-Unis, davantage que les enfants du baby-boom. Cet énorme réservoir de consommateurs a grandi en même temps qu’internet, vu naître les téléphones intelligents et l’économie du partage. Beaucoup d’études affirment que cela crée, au moins pour une partie d’entre eux, des attentes différentes de leurs aînés, qui étaient en outre mieux payés et moins endettés au même âge.

Le cannabis à des fins thérapeutiques va être autorisé en Allemagne, a annoncé mardi le ministère de la Santé à la veille de la présentation d’un projet de loi qui devrait entrer en vigueur début 2017, rapporte l’Agence France-Presse.

La présidente du Brésil Dilma Rousseff a réaffirmé dimanche qu’elle ne démissionnerait pas de ses fonctions, à la veille d’une semaine décisive pour son avenir à la tête du plus grand pays d’Amérique latine, rapporte l’Agence France-Presse.

La mission russo-européenne ExoMars 2016 s’est séparée avec succès lundi soir du lanceur Proton et se dirige désormais vers la planète rouge, où elle doit trouver des preuves potentielles d’activités biologiques à sa surface, écrit l’Agence France-Presse.

Le réchauffement climatique pourrait provoquer plus de 500 000 morts supplémentaires en 2050 dans le monde du fait des changements d’alimentation et de poids des populations, entraînés par la baisse de la productivité agricole, indique une étude parue jeudi.