Séance de test – Le sport par la bande avec Huawei

0

Pour ce journaliste, habitué aux montres faisant tout au plus office de chronomètre et de réveille-matin – et même là, ces deux fonctions ayant peu à peu perdu de leur utilité en faveur d’un téléphone intelligent –, s’équiper d’un bracelet connecté n’était aucunement visible à l’horizon. Pourtant, la Band 6, lancé cette semaine par Huawei, est non seulement un appareil discret, mais il est aussi étonnamment utile.

Il convient peut-être, ici, d’établir la différence entre une montre connectée et un bracelet connecté, du moins selon ce qu’il est possible d’en comprendre. Le Huawei Band 6 est en effet orienté autour de la mesure de la performance sportive et de la santé personnelle, plutôt que de tenter d’offrir une vaste gamme d’applications, comme pourraient le faire des produits de Samsung ou Apple, par exemple. Et cela est très bien comme cela: il y a en effet déjà suffisamment d’appareils, mobiles ou non, qui peuvent émettre une sonnerie stridente, rappeler que nous avons des courriels en attente, ou que l’on cherche désespérément à nous joindre.

Bien entendu, il est possible d’activer des notifications pour à peu près toutes les applications présentes sur notre téléphone intelligent, auquel il faudra impérativement lier le bracelet, à l’aide de l’application Huawei Santé. Le tout s’effectue rapidement, sans aucun problème.

Et le mot santé résume bien l’objectif de l’appareil: mesurer divers aspects de votre santé, que ce soit le taux d’oxygénation de votre sang, votre niveau de stress, la durée de votre sommeil… sans oublier votre rythme cardiaque et le nombre de pas franchis dans une journée.

Le tout s’affiche de façon fort utile sur le petit écran du bracelet, en fonction d’une série de configurations qui sont offertes avec l’achat du bracelet, en faisant appel aux déclinaisons offertes par l’entreprise, ou en l’échange d’espèces sonnantes et trébuchantes. Il est cependant tout à fait possible de trouver son bonheur sans devoir sortir son chéquier.

Après plus d’une semaine d’essai, il n’y a que peu de choses à redire sur la performance de la Huawei Band 6. Efficace, durable… d’ailleurs, l’entreprise affirme que le bracelet connecté dispose d’une autonomie théorique de deux semaines, et il semble bien que l’on atteindra au moins 10, voire 12 jours de fonctionnement sur une seule charge. Bien sûr, tout dépend de l’utilisation du gadget, si vous le consultez souvent, etc.

Chose à souligner, si le bracelet en question offre un très grand nombre de fonctionnalités comparativement à une montre traditionnelle, il appert que certains aspects pourtant très terre à terre de son utilisation sont potentiellement trop ambitieux pour son propre bien, et offrent finalement une expérience inférieure à celui de cette bonne vieille technologie traditionnelle.

Pour faire allumer l’écran du bracelet, il est possible d’appuyer sur le bouton situé sur le côté de l’appareil, mais aussi de lever et pivoter le poignet vers soi; fort bien, certes, mais cela fonctionne aussi si l’on conserve le gadget pour dormir (notamment pour mesurer la durée de son sommeil). Résultat, en bougeant en pleine nuit, ou tout juste avant de s’endormir, on sera ébloui par l’écran qui décide de s’allumer suite à un mouvement du bras. Oh, il est tout à fait possible de désactiver cette fonction, mais alors, il faudra constamment appuyer sur le bouton pour afficher l’heure, par exemple, et cela peut s’avérer embêtant en pleine séance d’exercice, ou dans d’autres situations où la main opposée peut être occupée.

On constatera aussi qu’il faudra se référer à l’application, plutôt qu’au bracelet comme tel, pour certaines options, notamment la possibilité de mesurer l’entraînement à vélo en extérieur. Une question de GPS, sans doute, mais impossible de ne pas avoir légèrement l’impression qu’on a voulu ajouter trop de possibilités et que, confrontés aux limitations physiques du bracelet, les développeurs ont tout envoyé du côté de l’application mobile.

En aucun cas, cependant, ces petits irritants ne sont suffisamment importants pour faire en sorte que le fait d’utiliser et de porter la Huawei Band 6 soit une expérience autre chose qu’agréable.

Offert à 100$, l’appareil vaut la peine si l’on cherche un bracelet connecté, et surtout si l’on veut s’en servir dans un contexte sportif. Mais à ce prix, l’idée d’une utilisation « simplement » comme montre numérique est aussi tout à fait justifiée.

Abonnez-vous à l’infolettre!

Encouragez Pieuvre.ca


Autres contenus:

Séance de test – Le Pixel 4a, le téléphone de tous les jours

Partagez

À propos du journaliste

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre