Le F1s de Lelo, ou quand jouir est une course

0

Sommes-nous véritablement entrés dans l’ère de la « sex tech »? Avec le F1s, un premier jouet pour adultes programmable, la compagnie Lelo fait le pari que les « patenteux » auront l’envie – et les capacités techniques – de personnaliser leur expérience, histoire de vibrer à leur rythme.

« Messieurs, démarrez vos moteurs »: voilà un peu l’idée que l’on se fait lorsque l’on allume l’appareil en question. Tout est en effet pensé comme si l’on se glissait dans le cockpit d’une voiture de course. Pourquoi, sinon, aurait-on inclut des gants coupés à l’image des pilotes de course automobile? Avec l’ajout d’un petit panneau mentionnant « SVP ne pas déranger, expérimentation en cours », Lelo cherche certainement à faire sourire. Idem pour ce bruit de moteur qui démarre quand l’appareil est allumé et synchronisé avec une application mobile.

Pour les amateurs de plaisir solitaire, il faudra donc tenir son téléphone d’une main, et son engin de l’autre.

Le fonctionnement du F1s est assez simple: dans l’application mobile contenant la version de « démonstration », il est possible de contrôler la vitesse et l’amplitude des vibrations du jouet, dans lequel, on aura compris, on glissera par la suite son sexe. En érection, cela va sans dire.

L’ensemble évoque une Fleshlight de haut calibre munie d’un intérieur vibrant. Lelo fait d’ailleurs grand cas des nombreux moteurs présents à l’intérieur de son F1s, et dont il serait, supposément, possible de programmer le fonctionnement, si tant est que l’on dispose du temps et des connaissances informatiques pour ce faire. Hypothétiquement, il est donc envisageable de synchroniser des vibrations avec de la musique, par exemple. Cependant, il faut sérieusement se questionner à propos de la pertinence et de l’intérêt d’aller au-delà de la version de « démonstration » de l’application. L’appareil remplit déjà parfaitement son rôle, et son efficacité prend bien peu de temps à prouver. Bien sûr, il est suggérer d’en lubrifier l’intérieur avant l’usage, mais autrement, il est tout à fait possible d’atteindre son but de façon plus qu’agréable. Avec une seule main, bien sûr.

À l’instar d’autres jouets pour adultes, il est recommandé de ne pas l’utiliser sans une autre source de stimulation; du moins, s’il est employé pour un petit moment de plaisir solitaire. Fort heureusement, il existe une quantité pharaonique de contenus pour adultes sur internet. Après tout, se masturber en fixant le mur est rarement utile pour parvenir à l’orgasme.

Et donc, est-ce que le F1s vaut les plus de 200$ réclamés par Lelo? Oui… et non. Oui, parce qu’on sent qu’il existe ici un potentiel certain pour obtenir un jouet qui va vraiment au-delà de la simple caresse manuelle. Non, parce que ce potentiel n’est clairement pas atteint, pour l’instant, et que même si l’appareil est efficace, on pourrait avoir l’impression que cela coûte cher de l’éjaculation.

À tenter, donc, mais seulement si vous avez l’esprit aventureux!


Autres contenus:

Lyla et Hugo, histoire de vibrer pendant la pandémie

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre