Les jeux vidéo ont la cote en temps de pandémie

0

Pour respecter les règles de distanciation sociale et les recommandations consistant à rester chez soi, quoi de mieux que de jouer à des jeux vidéo? Des données publiées par la firme Nielsen, et rapportées par le Hollywood Reporter, indiquent que la popularité de ce type de divertissement a bondi dans tous les pays où la firme a effectué son sondage, soit les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Ce sont les Américains qui seraient les plus nombreux à mentionner qu’ils « jouent maintenant activement à des jeux », avec une augmentation de 45%. La hausse s’établit à 38% en France, 29% chez les Britanniques, et à 20% en Allemagne.

Qui dit distanciation sociale dit également multiplication des méthodes pour demeurer en contact, y compris lors d’une séance de jeu: la proportion de joueurs se tournant vers les services en ligne a augmenté en conséquence, dans des proportions allant de 12%, en France, à 29%, au pays de l’Oncle Sam. Étrangement, les habitants de l’Hexagone ont mentionné que le jeu multijoueurs en personne, généralement un jeu avec plusieurs manettes, les participants bien installés sur un divan, était en hausse de 9%. Cela peut surprendre, en raison des règles strictes sur l’isolement, en France, mais cela pourrait aussi s’expliquer par le fait que les personnes vivant en colocation, ou encore les enfants ou les conjoints vivant sous un même toit, ont décidé de jouer davantage ensemble, plutôt que séparément, ou encore pas du tout.

Les citoyens confinés à la maison ont également tendance à davantage délier les cordons de la bourse pour acheter des jeux, qu’il s’agisse de titres sur PC, sur console, ou encore sur téléphone. Ainsi, 39% des joueurs américains ont dit dépenser plus qu’à l’habitude, tandis que la proportion s’établit plutôt autour de 23% dans les autres pays participants.

Les joueurs, mentionne encore Nielsen, ont aussi dû se tourner vers des magasins en ligne, en raison de la fermeture des boutiques physiques. Ainsi, au moins 23% des répondants ont mentionné qu’ils achetaient des titres numériques plus souvent. Cette tendance, indique le rapport, s’inscrit dans un mouvement général vers la numérisation croissante des catalogues. Ainsi, les ventes de jeux numériques pour la console PlayStation 4, de Sony, ont dépassé celles des titres sur disque pour la première fois, cette année. Chez les utilisateurs de PC, toutefois, cette tendance est déjà inscrite dans les moeurs depuis belle lurette. En fait, rares sont les jeux, à l’exception des titres AAA et de certaines éditions spéciales de jeux indépendants, qui bénéficient d’un lancement sur disque. Ce sont plutôt les grandes boutiques en ligne, notamment Steam ou encore l’Epic Games Store, qui écoulent la majorité des titres.

Parallèlement à cet enthousiasme pour les jeux vidéo, l’écoute du service de diffusion en ligne Twitch a fortement augmenté au premier trimestre de 2020; ce service, propriété d’Amazon, est entre autres le lieu de rendez-vous pour la diffusion de séances de jeux vidéo.


Autres contenus:

Strategy games: cardboard, pixels and victory in only one more turn

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre