Il faut limiter le temps d’exposition des tout petits aux écrans, indique une nouvelle étude

0

Une nouvelle étude de l’Université de Californie à Davis suggère que les parents devraient reporter l’introduction de leurs enfants à tout média présenté sur un écran, ainsi que limiter l’utilisation des appareils mobiles chez les enfants d’âge préscolaire, y compris les téléphones intelligents et les tablettes électroniques.

Les travaux, publiés dans Journal of the American Medical Association Pediatrics, s’appuie sur l’observation, pendant une période de deux ans et demie, de 56 enfants âgés de 32 à 47 mois, ainsi que de leurs parents. L’équipe de recherche a évalué les capacités d’autorégulation des enfants, soit la capacité de planifier, contrôler et surveiller leurs pensées, sentiments et comportements. Ces capacités, chez les jeunes enfants, permettent de prédire leurs succès académiques quelques années plus tard, leur fonctionnement social, leur santé physique et mentale, ainsi que leur revenu et leur propension à s’adonner à la criminalité.

Cette capacité d’autorégulation était moins importante chez les enfants qui avaient commencé à utiliser n’importe quel appareil électronique (télévision, ordinateur, téléphone intelligent, tablette, etc.) rapidement dans leur vie, ou qui utilisait présentement des appareils mobiles plus régulièrement que les autres enfants faisant partie de l’échantillon.

« Les jeunes enfants sont souvent exposés à un grand nombre d’heures devant un écran. Même si la consommation modérée de contenus de haute qualité destinés aux enfants a été jugée comme ayant une influence bénéfique, les conclusions actuelles viennent soutenir la conclusion voulant qu’il soit nécessaire de limiter l’utilisation d’appareils mobiles par les enfants », indique la principale auteure de l’étude, Amanda Lawrence.

Les appareils limitent les interactions

Toujours selon les chercheurs, d’autres raisons peuvent être invoquées lorsque vient le temps d’encadrer l’utilisation des appareils mobiles chez les jeunes enfants. « La nature portable des appareils mobiles leur permet d’être utilisés partout, y compris lorsque vient le temps d’attendre des rendez-vous, ou en faisant la file à l’épicerie. L’utilisation des écrans pourrait alors interférer avec les interactions délicates avec les parents, ou la pratique des comportements autorégulateurs qui facilitent un développement optimal », mentionne Mme Lawrence.

Parmi les autres conclusions de l’équipe de recherche, on constate que l’utilisation des appareils numériques variait largement chez les enfants. Le temps passé devant la télé allait donc de 0 à 68 heures par semaine, comparativement à 0 à 14 heures pour l’utilisation de tablettes et téléphones intelligents.

Le temps passé devant l’écran par les enfants n’était par ailleurs pas lié au revenu de la famille dans l’échantillon utilisé pour l’étude, mais les enfants grandissant dans des familles à revenu plus élevé avaient commencé à utiliser des appareils mobiles lorsqu’ils étaient plus jeunes que dans les familles à plus faible revenu.


Autres contenus:

Une architecture nouveau genre à Boston

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre